Sonatrach et Cévital annoncent des projets dans le secteur : l’Algérie, futur grand producteur d’aluminium ?

Par ali idir le 24/06/2008 à 18:02

Au moins deux grands projets de fabrication d’aluminium devraient voir le jour dans les quatre prochaines années. Ils sont initiés par la première entreprise du pays Sonatrach et le premier groupe privé du pays Cévital. La première aluminerie, en cours de lancement, sera implantée dans la future zone industrielle de Beni Saf (500 km d'Alger sur la côte ouest). Elle est initiée par un consortium algéro-émirati composé de Sonatrach, Sonelgaz, Dubal et Moubadala.

Plus de 7 milliards de dollars seront nécessaires pour réaliser cette aluminerie de 700.000 t/an qui sera la première du genre en Algérie. La réalisation de cette usine est entrée dans la phase décisive des études techniques, économiques et d'impact sur l'environnement. Une décision finale sur sa concrétisation sera prise avant fin 2008, selon les promoteurs du projet. « La hausse des prix de construction des installations de fabrication d'aluminium est le seul grand obstacle pour concrétiser le projet », selon Brian F Kenny, responsable du projet pour la compagnie émiratie Dubal.

Le second grand projet en gestation a été initié par le groupe privé Cévital en partenariat avec le géant mondial du secteur Rio Tinto Alcan. D'une capacité de 1.5 millions de tonnes par an, l'aluminerie géante de Cevital sera implantée dans le futur pôle de compétitivité de Cap Djinet à 65 km à l'est d'Alger. Son coût est estimé à plusieurs milliards de dollars. « Nous avons conclu avec le groupe Rio Tinto Alcan pour réaliser cette aluminerie. Le dossier est au niveau de l'ANDI en attendant d'être traité par le Conseil national de l'Investissement », a déclaré le PDG de Cévital, Issad Rebrab lors d'une rencontre les pôles de compétitivités organisées lundi par MDI Business School à l'hôtel Hilton Alger.


La réalisation de l'aluminerie de Cévital et Rio Tinto attend le feu vert du gouvernement.

L'intérêt de Sonatrach et Cévital pour l'aluminium s'explique par plusieurs facteurs. L'Algérie a de solides atouts pour devenir à terme un grand producteur d'aluminium. Les alumineries sont des usines énergétivores et l'Algérie est un grand pays gazier. Outre l'avantage comparatif de l'énergie, les cotes algériennes sont situées à quelques jours de bateau des grands marchés européens. A ces facteurs internes s'ajoutent la hausse mondiale de la demande sur l'aluminium estimée à 4% par an soit 1.3 millions de tonnes par an, selon le PDG de Sonatrach Mohamed Meziane. Et l'avenir incertain des alumineries dans les pays occidentaux à cause de la hausse des prix du pétrole et de l'énergie. « A terme, les alumineries situées dans les pays occidentaux vont devenir non rentables à cause des prix exorbitants de l'énergie », assure Brian F Kenny.

To^^^^ois, l'Algérie n'est pas le seul pays gazier qui a affiché ses ambitions dans le secteur de l'aluminium. De nombreux pays comme les Emirats Arabes Unies veulent également devenir de grands producteurs d'aluminium.


source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...ital-3975.html