Drôle de révélation que celle faite dans Forbes par d'anciens employés d'AMD qui révèlent que la société avait d'abord des vues sur Nvidia.
Cliquer ici pour agrandirUn rapport de Forbes cite d'anciens employés d'AMD qui sont formels : AMD avait bien approché NvidiaCliquer ici pour agrandir avant que le rachat d'ATI ne soit réalisé. Et le sujet de ces réunions était bien une éventuelle fusion d'AMD et de Nvidia. Cela date donc d'avant 2006, lorsque les ingénieurs d'ATI avaient envisagé le design d'une puce qui reprenait le concept de base de ce que sont aujourd'hui les APU, à savoir des processeurs intégrant un circuit graphique évolué.
Les ingénieurs d'AMD s'étaient rendus compte que les progrès faits par les usines de fabrication des processeurs pourraient permettre d'ajouter des composants aux processeurs, et qu'il serait intéressant de profiter de cette opportunité pour proposer un vrai GPU intégré (ou iGPU) plutôt que de continuer à se reposer sur des chipsets graphiques extrêmement limités. AMD n'ayant pas de division graphique suffisamment performante pour jouer ce rôle et concevoir la partie graphique de ces APU, la piste d'une fusion avec Nvidia était viable.
La première approche avait donc été faite sur la possibilité d'une fusion, alors que les relations entre les deux entreprises étaient au beau fixe, Nvidia ayant à l'époque une large gamme de chipsets pour cartes mères aux sockets AMD. Jen-Hsun Huang, le PDG de Nvidia, s'imaginait pouvoir s'imposer à la tête de cette structure devenue commune et donc de l'énorme groupe qu'auraient formé AMD et Nvidia réunis. Mais Hector Ruiz, de chez AMD, ne l'entendait pas vraiment de cette oreille. La suite, nous la connaissons, AMD a fini par racheter ATI qui est devenu la division graphique du fondeur de Sunnyvale.