Windows 8 :
Microsoft aurait-il fait un cadeau aux hackers ?


Cliquer ici pour agrandir

Microsoft a reconnu avoir intégré à Windows 8 une fonction qui lui permet de désinstaller des applications à distance sur les PC de ses utilisateurs. Pour certains, cette fonction est une porte ouverte pour les hackers. Vraiment ?




L’informatique est pavée de bonnes intentions et peut rapidement devenir un enfer ou en tout cas un lieu inquiétant. Microsoft a ainsi récemment reconnu que Windows 8, son nouveau système d’exploitation, disponible depuis mercredi 29 février 2012 en version Consumer Preview, possède une fonction Kill Switch.

Interrupteur à distance

Cette fonction permet au géant de Redmond de désactiver ou de désinstaller à distance une application qui aurait été installée sur votre ordinateur. Au départ, Microsoft le précise, c’est une mesure de sécurité pour, le cas échéant, supprimer un malware ou un logiciel dangereux. De plus, cet « interrupteur fatal » n’opère sa magie que sur les applications qui ont été téléchargées sur le Windows Store, que sur les applications Metro, pour l’instant. Les logiciels installés depuis un CD ou téléchargés en ligne sur un site quelconque ne sont donc pas concernés, à en croire Microsoft et nos experts maison.
Ensuite, il semble bon de préciser que Microsoft ne devrait pas avoir besoin d’utiliser très souvent cette fonction puisque ses équipes travaillent depuis au moins deux ans sur le système de certification des binaires des logiciels qui seront sur le Windows Store. Cette certification utilise notamment des algorithmes puissants de vérification du code et s’assure ainsi que le logiciel est bien ce qu’il dit être et qu’il reste dans les limites qui lui sont fixées à savoir, entre autres, son périmètre d’exécution, sa Sandbox.


Source