L'écosystème Apple fait travailler un demi-million d'Américains.
Cliquer ici pour agrandirAux États-Unis, Apple est au coeur de la campagne présidentielle et des polémiques. En effet, la firme de Cupertino est désormais la première capitalisation boursière de Wall Street et certains se demandent si la société crée assez d'emplois aux États-Unis ou encore si elle ne devrait pas fabriquer ses produits directement dans le pays. Pour répondre à la plupart des interrogations, la société californienne a publié une page spéciale sur son site web.
La société Apple n'emploie véritablement que 47 000 personnes aux États-Unis, dont 27 530 dans les boutiques Apple Store. Au travers de cette page, elle essaye de délivrer un message l'emploi généré par l'écosystème Apple du développement des produits à la fabrication en passant par la conception des logiciels. Selon Apple, 210 000 emplois auraient été créés par l'écosystème App Store et les applications qui en découlent, indiquant une fois de plus avoir reversé près de 4 milliards de dollars aux développeurs depuis 2008.
Apple ajoute également 257 000 emplois liés directement à la société dans des domaines variés comme le développement et la fabrication des composants, les ventes professionnelles et grand public, la santé, les transports, etc. Par exemple, Apple fait fabriquer ses processeurs Apple A4 et A5 embarqués au sein des périphériques iOS dans les usines Samsung situées au Texas.
Au final, Apple ferait travailler de manière directe ou indirecte environ 514 000 Américains, un chiffre en constante augmentation. Enfin, Apple précise que ses centres d'appels sont bien basés aux États-Unis alors que d'autres sociétés passent par des centres installés en Inde afin de réduire les coûts. Apple compte 21 centres d'appels aux États-Unis qui emploient plus de 10 000 employés.