On ne sait par quel bout prendre ce concept tellement celui-ci parait vaste. A l'heure où il est question d'écologie, de gaspillage, du "consommer pour consommer", il est très surprenant que l'on ne parle pas de cette question, c'est à dire de débattre politiquement sur la durabilité et la fiabilité des choses que l'on achète. L'obsolescence programmée couvre deux aspects, la première technique étant de planifier la durée de vie d'un objet en lui créant une faille physique, causant une usure et une dégradation le rendant inutilisable. Il faut que le coût de la réparation soit supérieur ou proche du cout d'un renouvellement.