Journée nationale du pain célébrée à Tipaza

Un concours pour le Mondial du pain

Cliquer ici pour agrandir

Ensemble pour promouvoir le pain traditionnel et artisanal, et faire rayonner ses valeurs nutritionnelles et gastronomiques », tel est le thème choisi par le Comité national des boulangers et pâtissiers algériens pour célébrer la Journée nationale du pain, qui a eu lieu, à Tipaza, le 22 juin dernier. La manifestation n’a pas drainé une grande foule au CFPA de Tipaza.

Les membres du national du pain ont profité de cette opportunité pour organiser le 2e concours national, qui sera ponctué par la sélection algérienne qui devra participer au 2e championnat mondial du pain, qui aura lieu le mois de janvier 2009 à Lyon (France). Mostaganem, Oran, Sidi Bel Abbès et Aïn Defla, sont les wilayas qui participeront à ce concours national. Les membres des jurys ont retenu les meilleurs boulangers issus de ces 4 wilayas, qui, d’ailleurs, ont passé avec succès les épreuves de présélection. Pain typique, baguette, viennoiseries, telles sont les matières inscrites dans ce concours national qui s’est achevé dans l’après-midi d’hier. Les membres du jury, présidé par un ambassadeur du pain de France, tiendront compte de plusieurs paramètres dans leur notation, notamment la culture relative à l’originalité du pain traditionnel de la région, l’identité, la santé, les aspects nutritionnels, les vertus thérapeutiques et l’économie. L’Algérien est l’un des plus grands consommateurs de pain blanc dans le monde. Or, ce même pain est fabriqué à partir d’une farine pauvre en vitamines, sels minéraux et fibres, d’où l’utilisation excessive par nos boulangers des améliorants et colorants qui sont nocifs pour la santé des consommateurs. En raison des enjeux, la loi du silence a été imposée. Volontairement, les pouvoirs publics informent très mal des risques encourus par les consommateurs algériens du pain blanc. Ces rencontres de boulangers sont destinées à promouvoir la fabrication du pain traditionnel sain, complet, de surcroît avec toutes les structures de la graine du blé. « Pain et santé », « Diététique du pain », et « Production des farines en Algérie », tels sont les thèmes des conférences initiées à cette occasion. Lors du Mondial du pain, qui s’est déroulé les 20 et 21 janvier 2007 en France, l’Algérie avait occupé la 3e place dans la catégorie du pain nutritionnel et la 5e place dans la catégorie du pain du monde. L’artisan boulanger de la wilaya de Ghardaïa, Bougdila Moussa avait représenté l’Algérie. Au total, 11 pays ont participé à ce concours mondial : Belgique, France, Italie, Suisse, Danemark, Allemagne pour le continent européen ; la Chine, le Japon, la Corée du Sud, le Liban pour le continent asiatique et l’Algérie pour le continent africain. Bougdila Moussa s’est inspiré de sa 1re participation au Mondial pour engager un investissement qui avoisine les 50 millions de dinars. En effet, son projet est en voie d’achèvement. Il vient d’acquérir les appareils à levain qui permettent de fabriquer du pain sans améliorants ; des équipements scarificateurs, des chambres- contrôles. Il compte organiser une journée d’information sur le pain sain et traditionnel avant le mois de Ramadhan, en présence des ambassadeurs du pain des pays participants au Mondial du pain. Néanmoins, il y a lieu de préciser qu’en dépit de sa tenue, les initiateurs de cet évènement avaient du mal à trouver des sponsors pour organiser la Journée nationale du pain et le concours national dans des conditions meilleures, ce qui explique en partie l’absence des professionnels, les opérateurs du secteur du tourisme et de l’artisanat et les citoyens durant les 2 jours.

source : http://www.elwatan.com/Un-concours-pour-le-Mondial-du