Union pour la Méditerranée : les inquiétudes du président sénégalais

Par rafik tayeb le 26/06/2008 à 12:34

Abdoulaye Wade, président du Sénégal, pays partenaire de l’Algérie dans le Nepad, est inquiet d’une éventuelle participation des pays du Maghreb au projet français d’Union pour la Méditerranée (UPM). Dans une déclaration rapportée par la presse locale, M. Wade a estimé que «l’idée d’une Union méditerranéenne, si elle se fait, va permettre à l’Afrique du Nord d’être arrimée à l’Europe (…). C’est une barrière qui isole l’Afrique au sud du Sahara et il faut que les Africains en soient très conscients.» Avant d’ajouter : «M. Bush avait déjà essayé de détacher les pays d’Afrique du Nord pour faire le Grand Moyen-Orient, ça n’a pas marché. Maintenant, il y a une autre stratégie qui consiste à créer une sorte de communauté méditerranéenne, qui va intégrer les pays africains de l’Afrique du Nord à l’Europe. Alors, il faut qu’on se pose la question : où on veut aller ?»

Ces déclarations confirment les informations publiées le 21 juin par toutsurlalgerie.com sur les inquiétudes et les réserves du Sénégal et de l’Afrique du Sud concernant une éventuelle participation algérienne au projet de l’UPM. Ces deux pays, via des canaux diplomatiques, l’ont même fait savoir à leurs partenaires algériens : l’UPM mettrait en difficultés les projets destinés à développer le Continent noir, à l’image du Nepad ou de l’Union africaine.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...epad-3999.html