La Conférence internationale LNG 16 de Sonatrach
pourrait se transformer en gouffre financier - REVELATIONS


Par ali idir le 27/06/2008 à 17:23

Sonatrach va t-elle réussir l'organisation de sa Conférence internationale LNG 16 à Oran? A moins de deux ans de la tenue de cet événement gazier planétaire que la société nationale veut réussir à tout prix, les doutes commencent à envahir les esprits au sein du ministère de l’Energie et des mines. La cause ? La capitale de l'ouest algérien ne dispose pas des structures nécessaires pour accueillir convenablement plus de 4000 participants, représentants des plus grandes compagnies gazières du monde, attendus à cet événement.

Pour pallier au manque d'infrastructures hôtelières haut de gamme à Oran, Sonatrach a entrepris la construction d'un centre des conventions comprenant un hôtel 5 étoiles de 300 chambre. Confié à l'espagnol CAF pour plus de 400 millions USD, le projet dont les travaux viennent tout juste de démarrer, a peu de chances d’être livré dans les délais prévus, en janvier 2010. « Construire un hôtel 5 étoiles en moins deux ans fait partie du miracle. Le projet ne sera pas prêt pour accueillir les délégations du LNG 16 », explique un spécialiste en bâtiment interrogé par toutsurlalgerie.com. Un tel scénario serait catastrophique pour la réputation de Sonatrach qui risque de se retrouver avec des invités de marque sur les bras, sans pouvoir les accueillir convenablement.

Sonatrach a également renoncé à acquérir la carcasse du Châteauneuf à Oran, après avoir envisagé initialement de la transformer en hôtel. La raison ? Des études commandées par la société nationale ont conclu que cet immeuble de 20 étages construit il y a 30 ans ne répond ni aux règles parasismiques RPA 2003, ni aux normes hôtelières haut standing. «Pour transformer la carcasse du Châteauneuf en hôtel 3 étoiles, il faudra réduire le nombre d'étages à 15 étages seulement et renforcé sa structure en béton armé », affirme le spécialiste. Mais le chantier est trop compliqué pour Sonatrach d'autant que le Châteauneuf est situé près d'un site historique protégé à Oran. Ce site rend extrêmement difficile tout travaux de démolition d'étages et d'adaptation de la carcasse aux normes hôtelières internationales, selon des sources proches du dossier.

L'échec de la reprise du Châteauneuf consommé, la Sonatrach envisage désormais d'acquérir deux tours actuellement en construction à Oran auprès d'un promoteur immobilier local. Les discussions entre les deux parties n'ont pas encore abouti, mais le temps presse pour Sonatrach. La compagnie nationale des hydrocarbures doit trouver 2000 lits supplémentaires à Oran pour héberger ses invités au LNG 16. Oran dispose actuellement de près de 2000 places d'hôtels répondant aux normes internationales, selon nos sources. Il faudra trouver les 2000 manquantes…Peu importe le prix à payer.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...NG16-4013.html