Ambassadeurs des grandes puissances à Alger : la «filière» irakienne

Par samir allam le 27/06/2008 à 18:32

Après Baghdad, Alger ! Après le Français Bernard Bajolet, nommé en aout 2006, David D. Pearce, nouvel ambassadeur des Etats-Unis à Alger, est le second diplomate d’un grand pays occidental, à être nommé à Alger après un passage par Baghdad, en Irak. Avant d’être envoyé en Algérie où il remplacera Robert Ford à partir du1er juillet prochain, M. Pearce occupait en effet les fonctions de numéro de deux de l’ambassade américaine en Irak. L’homme a également fait l’essentiel de sa carrière diplomatique en relation avec le monde arabe : Consul général à Dubaï en 1995, il rejoint Washington où, en 2002, il dirige le bureau pour la zone du Golfe avant un passage à Jérusalem au consulat général américain en Israël.

Coïncidence ? Pas sur, explique, un spécialiste des questions arabes qui a requis l’anonymat. Cette nomination montre l’intérêt grandissant des Etats-Unis pour l’Algérie. Un intérêt qui s’est accéléré ces dernières années. «L’Irak est un pays très important pour Washington et tous les diplomates qui y sont envoyés sont des éléments importants dans le dispositif de la diplomatie américaine », souligne le spécialiste.

En plus du pétrole et du gaz, l’Algérie est un pays qui possède une position géographique stratégique, avec de nombreux voisins directs au Maghreb et en Afrique. Les Etats-Unis ne désespèrent pas d’y implanter l’Africom pour mieux surveiller la région. Autre explication : les Américains l’ont bien vu en Irak et même en Afghanistan, de nombreux djihadistes is^^^^^^^s qui combattent leurs forces en Irak, viennent d’Algérie. Parmi eux figurent même d’importants chefs locaux d’Al-Qaïda. Pour les Etats-Unis, l’Algérie devient dans ce contexte un pays à surveiller de très près, au moins pour comprendre les mouvements d’une partie des groupes djihadistes internationaux.

Signe évident de l’intérêt que représente l’Algérie dans la luette contre les mouvements terroristes is^^^^^^^s, l’actuel ambassadeur de France à Alger Bernard Bajolet, après deux ans passés en Algérie, sera nommé à partir du 1er juillet coordinateur des services de renseignements français auprès du président Nicolas Sarkozy. Un poste créée spécialement pour ce grand spécialiste du monde arabe et du renseignement dans un contexte où le président français a décidé d’orienter la défense de la France vers le renseignement et la lutte contre le terrorisme is^^^^^^^, considéré désormais comme la principale menace pour la sécurité du pays.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...olet-4014.html