19e Congrès mondial du pétrole à Madrid
Pas de consensus entre producteurs et consommateurs

Le monde du pétrole se retrouve à Madrid dès demain, et ce, jusqu’au 3 juillet, pour son 19e congrès mondial. Cette réunion intervient à une semaine après celle de Djeddah (Arabie Saoudite) où il a été constaté une véritable fracture entre pays producteurs et consommateurs sur les raisons et solutions à la flambée des cours du brut. Cette réunion, organisée par le Congrès mondial du pétrole, regroupe régulièrement les acteurs du secteur, entreprises, pays producteurs ou consommateurs. Le congrès sera inauguré demain soir, mais les véritables travaux ne commenceront que lundi matin dans l'enceinte du palais des Congrès de Madrid (Ifema). Parmi les participants attendus figurent le président de l'Opep, Chakib Khelil, le secrétaire général de l'Opep Abdalla Al-Badri, le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie, Nobuo Tanaka, le commissaire européen à l'Énergie, Andris Piebalgs, des ministres en charge des questions énergétiques du Nigeria, de Russie, du Venezuela, d'Inde, de France, des Pays-Bas... Des patrons de nombreux groupes pétroliers seront aussi présents, notamment ceux du français Total, de l'espagnol Repsol YPF, du chinois Cnooc, de l’américain ExxonMobil, du britannique BP, du néerlandais Royal Dutch Shell et du russe Rosneft. Tous les sujets importants pour le secteur seront abordés à ces “olympiades de l'industrie du pétrole et du gaz”, a indiqué Pierce Riemer, directeur général du Congrès mondial du pétrole lors d'une conférence de presse. Cette rencontre sera-t-elle soldée par une entente entre producteurs et consommateurs ? Les experts sont à ce propos sceptiques. Hormis quelques déclarations d’intention, ils ne pensent pas qu’un consensus soit dégagé à court terme entre les deux parties.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit....0consommateurs