Les élections législatives évoquées sur facebook,La pomme de terre, grand vainqueur du suffrage


Cliquer ici pour agrandir


Purée ! La pomme de terre semble largement l’emporter sur les législatives du 10 mai 2012 dans les commentaires des internautes sur Facebook. Cela dénote du peu d’intérêt accordé aux prochaines élections par une frange considérable d’internautes et, aussi, illustre le ras-le-bol quant aux envolées des prix de Dame Patate sur nos marchés.

Un des internautes a présenté sur Facebook une image montrant des pommes de terre dans un trousseau de mariée. Les Algériens savent très bien combien coûte un trousseau, en termes d’argent.

Autrement dit, la pomme de terre, aujourd’hui, coûte plus cher que les bijoux. Un autre internaute propose une «nouvelle affiche électorale», avec le commentaire «voti techbae batata» (vote, tu seras rassasié de pomme de terre). Un autre internaute commente l’image par «bô slogan pour un candidat qui nous promet des tonnes de chips, de la purée de pomme de terre, des frites et même des gâteaux de batata, quel programme». Un autre internaute, toujours sur Facebook, présente, lui, «hizb el batata wa el batala» (parti de la pomme de terre et du chômage). Un parti virtuel dont le slogan est «Avec nous, vous dépasserez l’ennui».

Un autre utilisateur de Facebook écrit, quant à lui, qu’«un parti dont je ne citerai pas le nom a proposé, pour convaincre l’Algérien (de voter pour lui) un SMIG à 40 000 DA pour les jeunes universitaires et diplômés des écoles de formation professionnelle, et une carte de chômeur qui offrira à tout jeune sans emploi la gratuité des soins, des voyages et autres.

Autrement dit, ce parti invite les Algériens à cesser de travailler». Y a aussi cette image montrant une urne remplie de pommes de terre, proposée par un autre utilisateur de Facebook, avec le commentaire : «Invasion écrasante par la pomme de terre des élections législatives.». Enfin, un internaute propose une image bien particulière : une pomme de terre sur laquelle est accolée une vignette médicale. No comment.



Source