Lancement de la version mobile

“Liberté” est désormais sur vos smartphones


Cliquer ici pour agrandir

Liberté lance en ce 3 mai sa version mobile. Ainsi tout le contenu du journal est disponible gratuitement sur plusieurs plateformes en cette journée symbolique. Un travail réalisé grâce à la collaboration entre Novasup et la rédaction Web. Dans cet entretien, Ryad Oussedik, directeur général de Novasup, revient sur toutes les étapes ayant amené à cette réalisation.

Liberté lance sa version mobile et vous en êtes l’instigateur. Pouvez-vous nous expliquer les démarches qui vous ont amené à réaliser ce projet ?


Ce projet est le fruit d’une confiance partagée et d’une fructueuse collaboration entre NOVASUP, jeune startup algérienne, et la dynamique équipe du quotidien LIBERTE. Une symbiose qui a rapidement opéré grâce à Monsieur ABROUS qui a su instaurer un climat de confiance et nous a apporté un soutien qui ne s’est jamais démenti. Je l’en remercie bien sincèrement. Je voudrais également associer à ces remerciements Monsieur KOUDIL et son équipe de la rédaction Web. A la veille du 50 eme anniversaire de l’indépendance, un tel encouragement nous est nécessaire, plus que jamais, pour nous investir dans des créneaux de pointe afin de pouvoir relever les défis d’un Monde soumis à de profonds bouleversements, notamment, technologiques. Je saisis cette occasion pour remercier chaleureusement les dirigeants des cinq premiers quotidiens, dont Liberté, pour avoir fait confiance au potentiel local et aux innovations algériennes. La jeunesse a besoin de retrouver un tel esprit au niveau de certaines administrations dont on est en droit d’attendre de véritables actes traduisant une plus grande attention et un réel soutien. S’agissant de l'assistance étrangère, il est utile de rappeler qu’elle ne doit remplir qu’une fonction de complémentarité et non de substitution. C’est cette philosophie qui a permis à des pays émergents, comme la Chine, l'Inde et le Brésil, de bénéficier d'un capital humain de haut niveau de compétitivité.

Pouvez-vous nous parler des étapes qui vous ont amené à développer la plateforme mobile de Liberté ?

L’application Liberté est déjà disponible pour les détenteurs d’un appareil IPhone, de téléphones équipés du système Android et bientôt sur des BlackBerry. Les applications mobiles sont très développées au sein des média à l’étranger. Les lecteurs, de plus en plus nombreux, souhaitent consulter à tout moment l’actualité algérienne. C’est là, l’une des raisons qui nous a poussées à proposer une plate-forme dédiée aux mobiles les plus vendus dans le monde. Les quotidiens mesurent parfaitement l’importance de la de la dématérialisation des conteneurs d’information du web au téléphone intelligent. Notre système est conçu pour leur garantir un contrôle total des informations transmises au grand public. A travers le monde, les lecteurs, peuvent consulter Liberté sur un Smartphone (téléphone intelligent NDLR). Ainsi chaque mobile équipé, transmet aux quatre coins du monde, un parfum d’Algérie.

NOVASUP est présenté comme leader en termes de régie publicitaire sur mobile en Algérie. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous serons effectivement chargés de la vente et de la gestion des espaces publicitaires en partenariat et sous le contrôle des différents quotidiens. Nous faisons également partie de la grande famille publicitaire algérienne via notre pôle Media, chargé de la commercialisation des espaces publicitaires. Une famille heureuse de savoir que les revenus publicitaires acquis via nos différentes structures participent au financement d’innovations algériennes. Si vous le permettez, je souhaite signaler à vos lecteurs que notre objectif n’est pas simplement « d’être premier » en termes de nombre de quotidiens. Notre objectif est technologique. Nous ne vivons pas de notre position sur le marché mais bien de nos innovations. Au-delà du mobile nous sommes, entre autre, présents dans les solutions de comptage de flux humains, de HotSpot WIFi ou de maillage de supports publicitaires numériques. A ce jour nos partenaires restent convaincus que notre politique technologique et notre qualité de service sont au centre de notre valeur ajoutée.

Nous avons cru comprendre qu’une nouvelle division Développement Mobile a été créée au sein de NOVASUP, Qu’en est-il ?

Nous nous sommes attachés à créer une subdivision du pôle développement qui sera chargé des innovations liées aux différentes plates formes mobiles. En créant un pôle spécifique, nous matérialisons notre volonté d’innover dans le secteur des applications mobiles. Aujourd’hui NOVASUP est agrée par Apple, Google et Black Berry. De ce fait nos applications seront disponibles sur les stores officiels (marché virtuel d’applications). Notre objectif est simple : c’est de développer des innovations Algériennes compétitives y compris sur la scène internationale.

La gestion de la plateforme AppliNova sera effectuée à partir du CYBERPARC de SIDI ABDALLAH…

Ce premier pôle technologique est l’expression des efforts louables entrepris dans ce cadre par la politique gouvernementale. Cela pourrait être un soutien de taille pour les jeunes technophiles. La Direction générale du Cyberparc fournit des efforts conséquents pour améliorer les conditions de travail. Le Cyber parc de Sidi Abdallah peut favoriser nombre d’innovations, pour peu que le soutien attendu ne fasse pas défaut. Ce soutien est indispensable pour que nos projets ne soient pas étouffés par une succession de contraintes et un perpétuel parcours du combattant. Tout en étant conscient de l’engagement et des efforts personnels fournis par Monsieur le DG de l’ANPT, il nous est difficile d’admettre que de jeunes entreprises soutenues par l’ANSEJ soient soumises, actuellement, aux mêmes obligations financières que les multinationales installées au Cyberparc, notamment au niveau des loyers.

Avec cette innovation pour LIBERTE (version Mobile), peut-on savoir votre position et votre analyse sur l’arrivée de la 3 G en Algérie ?

Monsieur BENHAMADI, Ministre de la Poste et des TIC a assuré que: « l’une des priorités des pouvoirs publics c’est de généraliser le programme des technologies de l’information et de la communication (TIC) ». NOVASUP aura à cœur de participer à ce formidable projet en s’engageant à apporter tout son concours pour peu que les contraintes ne soient pas démobilisatrices. La réussite de la 3G dépend également de l’engagement citoyen de chaque operateur pour un raccordement optimisé de la population à des tarifs accessibles au plus grand nombre. A ce niveau, comme avec nos autres partenaires, notre collaboration avec NEDJMA repose sur la réelle confiance que porte cette entreprise à de jeunes compétences nationales. Rien d’étonnant, lorsque l’on sait combien Monsieur Joseph GED, a su donner à NEDJMA un statut d'entreprise avant gardiste.

Envisagez-vous de développer d’autres solutions pour les plateformes mobiles ?

NOVASUP puise sa valeur ajoutée dans l’innovation continue, qui au passage impose des coûts financiers conséquents en termes de recherches et de développements. Nous sommes concurrents de nos propres solutions, avec un objectif d’amélioration continue. Actuellement, nous étudions de nouvelles solutions notamment dans le domaine du transport terrestre et aérien et dans la veille concurrentielle. Dans ce cadre, nous réfléchissons à un éventuel partenariat avec une startup européenne. Je ne peux en dire plus, car notre charte interne de confidentialité interdit strictement toute communication sur des solutions en cours de développement.

Avez-vous une date pour le lancement des applications de LIBERTE ?

Les applications sont disponibles gratuitement dès aujourd’hui sur les trois plateformes, APP Store (Apple), Google Play (Android) et au plus tard à la fin du mois sur APP world (BlackBerry). l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la Presse, NOVASUP est heureuse de participer à cette nouvelle étape du quotidien LIBERTE auquel elle souhaite plein succès.

Auriez-vous des conseils à donner à nos lecteurs pour une meilleure utilisation de l’application LIBERTE ?

J’invite vos lecteurs à la télécharger, sur l’une des trois plateformes IPhone, Android mobile et BlackBerry, d’autant qu’elle est totalement gratuite. Elle leur permettra d’accéder à l’information en continu avec une option d’agrandissement du texte permettant de simplifier la lecture à ceux qui ont des petits soucis de vue. Vous pourrez également garder des articles en favoris, les publier sur Facebook, les envoyer à chaud à vos amis ou à vos proches tout en découvrant les nouveaux articles à la Une du quotidien. Nous avons choisi de faciliter l’utilisation afin que toutes les catégories d’âges puissent s’adapter rapidement, grâce à des applications simplifiées pour un confort optimal et accessible à tous. Je vous invite à essayer de suite ! Vous ne vous en passerez plus !


Source