Eurovision : Anggun a fait de son mieux, la Suède gagnante



La représentante de la France a réalisé une prestation appliquée samedi soir. Mais c’est la Suédoise qui l’a emporté.


Cliquer ici pour agrandir

Elle était partie à Bakou, la capitale de l’Azerbaïbdjan, en « guerrière ». Anggun, qui représentait samedi soir la France à la 57e édition du concours de l’Eurovision, a fait de son mieux mais terminé à la 22eme place.

La chanteuse indonésienne, en bustier doré signé Jean-Paul Gaultier, n’a pas trébuché dans sa longue traîne aérienne, même si elle n’a pas semblé toujours très à l’aise.

Relativement statique (l’effet du trac?), elle n’a pas commis de faux pas lorsque ses danseurs gymnastes, torse nu, ont multiplié les acrobaties. Sa chorégraphie sportive et sa chanson rythmée « Echo, (You and I) » n’ont pourtant pas suffi à faire la différence face aux vingt-cinq autres participants. Au moment des votes, la France est restée à la traine. « Donnez-nous des points », suppliaient Mireille Dumas et Cyril Féraud, le nouveau tandem de commentateurs de France 3, très en forme et peu avare de piques.

Du piquant et des contrastes


Seule certitude, avant de connaître les résultats définitifs : entre tradition, versions pop, dance music, beautés sculpturales, mannequin et mamies gonflées à bloc, la concurrence était rude au cours de cette soirée qui n’a manqué ni de piquant ni de contrastes. Les Baboushki russes ont ainsi fait sensation, là où leur rival anglais, un crooner de 78 ans, avait endormi la salle en ouvrant le bal. En robes traditionnelles, les six vieilles dames, « âgées de 402 ans », semblaient à des années-lumière de la représentante de l’Albanie « au costume de vilaine sorcière de Blanche Neige » (dixit Cyril Féraud) et au chignon improbable qui a failli faire exploser le Crystal Palace avec ses envolées vocales. Aux antipodes aussi, le chanteur lithuanien aux yeux bandés et ses « airs de premier communiant » et les deux frères irlandais aux combinaisons d’extraterrestres, tandis que le beau gosse norvégien misait sur son jeu de jambes, à défaut de voix. « Il était mannequin et s’est lancé par hasard dans la chanson. Il n’aurait pas dû », a tranché Mireille Dumas.

A l’applaudimètre, la palme est revenue à la Suédoise Loreen, grande favorite est restée en tête des votes pendant tout le concours. Cheveux au vent, pieds nus et gestuelle façon kung-fu, la jeune femme issue de la « Nouvelle Star » dans son pays a présenté un tableau techno-pop original et efficace. Un carton. Et une victoire au final. « Anggun, c’est pas grave! rassurait l’animatrice de la Trois. Françoise Hardy, Nana Mouscouri ont perdu l’Eurovision et fait une superbe carrière. »

Les résultats
C'est donc la Suède qui a remporté le concours avec la chanteuse Loreen, qui a largement devancé ses adversaires avec 372 points tandis que la Norvège (26e) est arrivée en dernière position avec seulement sept points. Les «Bouranovskie Babouchki», un groupe de grands-mères russes issues d'un petit village de la Volga, sont arrivées en deuxième position avec 259 points et la Serbie avec Zeljko Joksimovic en troisième avec 214 points. Le crooner britannique de 76 ans, Engelbert Humperdinck est contre toute attente arrivé avant-dernier (25e) avec 12 points, tandis que la France se situe à la 22e place avec 22 points.

VIDEO. Loreen remporte le concours pour la Suède




Source