Microsoft dévoile les quatre éditions de Windows Server 2012


Cliquer ici pour agrandir


Microsoft a décidé de simplifier ses gammes pour la sortie de Windows Server 2012. La future version de son système d'exploitation serveur se limitera en effet à quatre éditions, avec une tarification allant de 425 à 4800 dollars par licence.

Avec une douzaine d'éditions et de connecteurs spécifiques, le tableau résumant les différentes options d'achat possibles pour l'actuel Windows Server 2008 R2 ne brille pas par sa limpidité. Pour le futur Windows Server 2012, dont la version finale devrait être lancée dans le commerce d'ici la fin de l'année (soit aux alentours de la sortie du système client Windows 8), Microsoft a choisi de rationaliser ses gammes. Celles-ci gagnent donc en lisibilité ce qu'elles perdent, peut-être, en flexibilité, le système de licence se rapprochant quant à lui de celui mis en place pour System Center 2012.

L'éditeur de Redmond a mis en ligne jeudi le tableau qui résume les quatre éditions principales de Windows Server 2012, baptisées Foundation, Essentials, Standard et Datacenter. La première, dont le prix n'est pas dévoilé puisqu'elle est réservée aux OEM, autorisera jusqu'à quinze utilisateurs.

La version Esssentials se destine aux petites entreprises, avec toutes les fonctions d'administration, une limite à 25 utilisateurs. Affichée à 425 dollars au catalogue, elle ne comprend pas les droits dédiés à la virtualisation.

Cliquer ici pour agrandir

Pour en profiter, il faudra monter sur l'une ou l'autre des éditions Standard et Datacenter, la première étant limitée à deux instances par hôte, alors que la seconde permet un nombre illimité de machines virtuelles. La tarification s'établit alors en fonction du nombre de processeurs utilisés, ainsi que du nombre de licences d'accès client (CAL). Dans la mesure où les deux éditions sont identiques sur le plan fonctionnel, il appartiendra donc au client de déterminer quel système de tarification colle le mieux à ses besoins entre Standard et Datacenter.

Microsoft signe donc ici la fin des éditiions Entreprise, HPC ou Small Business Server, l'existence de cette dernière ne se justifiant plus, d'après l'éditeur, à l'heure où les entreprises se tournent de plus en plus largement vers le cloud. En d'autres termes, pourquoi intégrer Exchange et Sharepoint s'il est possible de conduire le client vers Office 365 ?

Windows Server 2012 est aujourd'hui proposé, à des fins de tests, sous forme d'une Release Candidate. La mouture finale (Release to Manufacturing) devrait quant à elle voir le jour dans le courant de l'été.