L'accès à Internet : un nouveau droit de l'homme, selon l'ONU


Cliquer ici pour agrandir

EN BREF. Le conseil des droits de l'homme de l'ONU a reconnu que l'accès à Internet et la liberté d'expression qui l'accompagne sont un droit fondamental. La Chine et Cuba ont signé le traité.

Fait historique. Pour la première fois, l’ONU reconnaît qu’accéder à Internet est un droit fondamental, au même titre que d’autres droits de l’homme. Les 47 membres du conseil des droits de l’homme de l’ONU ont signé à l’unanimité la résolution qui établit que chaque individu a le droit de se connecter et de s’exprimer librement sur Internet.

Malgré leurs réserves, la Chine et Cuba ont adopté cette résolution. Le délégué chinois, Xia Jingge, a d’ailleurs précisé que la Chine n’allait par pour autant abandonner son pare-feu géant appelé aussi la nouvelle grande muraille de Chine.

L’ambassadrice des Etats-Unis, qui a présenté le texte avec le Brésil et la Tunisie, a déclaré : « C'est la première résolution de l'histoire des Nations-Unies qui affirme que les droits de l'homme dans le monde virtuel doivent être protégés et promus au même degré et avec le même engagement que les droits de l'homme dans le monde réel. »

Espérons que cette résolution des Nations-Unies soit vite suivie d’effets dans la vie réelle.


Source