RapidShare
lance RapidDrive, un nouveau concurrent de Dropbox


Cliquer ici pour agrandir

EN BREF. Longtemps synonyme de partage en ligne, plus ou moins légal, RapidShare propose désormais un nouvel outil pour faire de votre espace de stockage un disque dur distant. A la manière de Dropbox et autre GoogleDrive.

RapidShare était plutôt connu jusqu’au début de l’année pour sa solution de partage de fichiers en ligne, pas toujours utilisé dans un cadre respectueux des lois. To^^^^ois, depuis l’éclatement de Megaupload, le service cherchait à se renouveler, en prenant d’abord ses distances avec le partage de fichiers, grâce à une limitation de la bande passante.

En fin de semaine dernière, RapidShare a franchi un nouveau cap en lançant RapidDrive, un outil de synchronisation et de stockage de contenus en ligne, qui fonctionne sur le même principe que Dropbox, ou encore SkyDrive de Microsoft, ou Drive de Google.
Limité à Windows « pour l’instant, d’autres systèmes d’exploitation sont déjà prévues », cet outil est en fait un gestionnaire de contenus qui s’interface avec votre espace de stockage préexistant RapidPro pour en faire un disque réseau. Ce service donne accès à un espace disque illimité, à des téléchargements directs, sécurisés (SSL) ou non. L’offre gratuite propose une bande passante limitée. Pour bénéficier d’un « tout illimité » (nombre de téléchargements, vitesse d’envoi et récupération de fichiers, etc.), il faudra opter pour l’offre payante, disponible à partir de 9,90 € par mois.

Actuellement en phase de bêta test, RapidDrive sera lancé « début septembre lorsque tous les tests seront terminés », indique le site du service.


Source