PDA et mobile : Nokia rachète Symbian

Cliquer ici pour agrandir

Nokia a annoncé, en cette fin juin, vouloir acheter l'ensemble de Symbian, dont le système d'exploitation est utilisé dans 60% des smartphones, et créer une fondation avec de nombreux autres fabricants pour développer un système libre de droit, une décision visant à contrer Google.

L'opérateur finlandais, qui détient déjà quelque 48% du britannique Symbian, s'empare donc des 52% restants auprès de Sony-Ericsson, Ericsson, Panasonic Mobile et Siemens pour un montant total de 264 millions d'euros.

Le Finlandais attend encore le feu vert du dernier actionnaire, Samsung. Nokia a également fait part de la création d'une fondation Symbian, qui réunira notamment des opérateurs, des fabricants de téléphone ou encore de puces électroniques. AT & T, LG Electronics, Motorola, NTT Docomo, Samsung, Sony Ericsson, STMicroelecronics, Texas Instruments et Vodafone ont répondu présents.

La nouvelle a remué le monde des systèmes d'exploitation mobiles. Ainsi, Nokia rachète intégralement Symbian, et rassemble au sein d'une fondation tous les constructeurs et opérateurs exploitant la plate-forme Symbian. L'objectif de Nokia est donc de développer cette dernière, l'unifier et surtout la rendre «open source». «Symbian est déjà le leader sur les plate-formes de téléphones portables. Avec cette acquisition et la création d'une fondation, il sera indiscutablement la plate-forme la plus attractive en matière d'innovation», a déclaré le P-DG de Nokia, Olli-Pekka Kallasvuo.

Sony Ericsson et Motorola apporteront leur technologie UIQ, DOCOMO son MOAP(S), et Nokia son S60, qui constituera la base du système, a souligné le porte-parole. D'après le cabinet d'analyse «Strategy Analytics», cette annonce, qui va se traduire par des coûts plus faibles pour le système d'exploitation Symbian, est «nouvelle et ébranlera ses rivaux, comme l'Android de Google et Microsoft Windows mobile». De son côté, une analyste de Gartner, Carolina Milanesi, a estimé que «pour les opérateurs, cela offre une bonne alternative à Android», cette même analyste a précisé que cette annonce mettait «une forte pression sur Microsoft au moment où il cherche à s'imposer sur le marché». «Les opérateurs et le marché ont besoin d'une baisse des prix pour favoriser le développement des smartphones et une plate-forme libre de droits va y aider», a-t-elle ajouté. Le système d'exploitation de Symbian, qui fêtait mardi ses dix ans, est utilisé dans 60% des smartphones (ces téléphones ayant des fonctionnalités identiques à un PC) et dans environ 7% des téléphones portables vendus en 2007. Nokia espère que la vente sera conclue au 4e trimestre 2008. La fondation devrait être opérationnelle au premier semestre 2009, en fonction du déroulement du rachat de Symbian par Nokia.

source : Journal L'Expression

source : http://www.nticweb.com/index.php?act...a90fa9f6a84faa