Sonatrach optera pour des contrats gaziers à court terme

Par afp le 03/07/2008 à 09:12

La compagnie publique algérienne d'hydrocarbures Sonatrach optera à l'avenir pour des contrats gaziers à court terme en replacement des contrats à long terme qui "ont engendré des difficultés pour renégocier" le prix du gaz, a annoncé mercredi le ministre algérien de l'Energie Chakib Khelil.

"Nous pensons qu'à l'avenir, et étant donnée que nos installations sont amoindries, il n'y a plus de raisons de lier les ventes de gaz à des contrats à long terme. Nous opterons donc pour des contrats à court terme", a déclaré M. Khelil dans un entretien à l'Agence algérienne Algérie Presse Service.

M. Khelil, qui est président en exercice de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a indiqué que "Sonatrach a eu dans le passé des problèmes dans l'exécution des contrats gaziers à long terme, en particulier à cause de la clause qui concerne le prix du gaz".
"On n'est jamais parvenus à renégocier un prix du gaz qui soit acceptable pour les deux parties", a-t-il ajouté.

"Dans les contrats gaziers à long terme, la partie algérienne est à la merci de l'acheteur puisqu'elle n'a plus la possibilité de mettre fin au contrat avant 15 ans", a ajouté M. Khelil.

Le ministre a indiqué que "dans un contrat à court terme, il suffit d'attendre un an, voire deux pour renégocier les prix d'une manière ouverte et transparente".

source : http://www.toutsurlalgerie.com/contenu.php?id=4075