Pour le constructeur du gazoduc algéro-italien, les actionnaires doivent prendre leurs responsabilités

Par hayet zitouni le 04/07/2008 à 10:39

Snam Rete Gas le groupe chargé de Galsi, le gazoduc algero-italien, se dit prêt à démarrer sa construction une fois que les décisions d’investissements auront été prises par les actionnaires.

« Ce sont les actionnaires de Galsi qui doivent prendre les décisions d’investissement et sécuriser tous les permis nécessaires alors que ce projet est le leur », annonce un porte-parole de Snam ce vendredi.

Hier dans une interview accordée au journal italien Il Sole 24 Ore, Mohamed Meziane, PDG de Sonatrach, avait laissé entendre qu’une décision de nouveau tracé du gazoduc pourrait retarder l’ensemble du projet.

Meziane avait assuré que la Snam avait changé la route du gazoduc pour des considération sismiques.

Le gazoduc doit avoir une capacité de livraison de 8 milliards de mètres cube de gaz par an et doit commencer à fonctionner à la fin de 2012.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...duc--4082.html