Djezzy revendique 18 millions d’abonnés au mobile



Cliquer ici pour agrandir


Il y a dix ans, en septembre 2002, Djezzy lançait ses activités commerciales dans la téléphonie mobile en Algérie. Depuis, le premier opérateur de téléphonie mobile sur le marché algérien a cumulé les succès. Sa contribution à la démocratisation du mobile, qui était réservé aux privilégiés, a été déterminante.
En 2012, Djezzy compte 18 millions d’abonnés, plus de 4 000 salariés et cumule plus de 3,5 milliards de dollars d’investissements, a indiqué ce mardi 23 octobre son PDG, Vincenzo Nesci, au cours d’une conférence de presse, à l’occasion du lancement de la célébration du dixième anniversaire de son entreprise. « Nous sommes numéro un et nous avons l’intention de le rester », a déclaré M. Nesci. Djezzy, c’est aussi « plus de quatre milliards d’heures de communication et 7,5 milliards de SMS échangés », selon son PDG qui reste confiant dans le développement du marché algérien, même sans l’introduction de la téléphonie mobile de troisième génération (3G).

« Le marché de la voix peut encore se développer et la 3G va le développer encore davantage », a‑t‑il répondu, en annonçant que « les datas (internet mobile) représentent le grand axe de croissance de son entreprise à partir de 2013 ». « La voix reste une exigence de base du consommateur », a‑t‑il rappelé. Le gouvernement a reporté sine die le lancement de la 3G pour des raisons inconnues. M. Nesci a indiqué que des discussions sont en cours entre les opérateurs et le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication sur le développement du marché de la téléphonie. « Des propositions concrètes seront formulées avant la fin de l’année 2012 », a‑t‑il promis.

Pour fêter ses dix ans, le numéro un de la téléphonie mobile en Algérie a adopté une nouvelle signature : « Regarder l’avenir ». Et comme il veut fêter cet évènement avec tous les Algériens, il a décidé de lancer deux actions d’envergure. La première intitulée « dessine‑moi l’avenir », un concours de dessin, destiné aux enfants et qui débutera mercredi 24 octobre pour s’étaler sur un mois. La seconde est baptisée « fikra » (idée), à mi‑chemin, entre un think‑tank et une conférence‑débat. « Elle constitue la première conférence dédiée au partage et à la promotion d’idées d’avenir, deux idées fortes chères à Djezzy », selon un communiqué de presse de l’opérateur. « Fikra réunira 10 speakers de haut niveau ayant un point commun : une idée créatrice de valeurs pour l’avenir », ajoute‑t‑il.

Source : Internet.