France - le ministère de l'économie envisage de développer les prêts islamiques

Par hayet zitouni le 05/07/2008 à 11:01

Selon le quotidien français Le Figaro, le gouvernement français pourrait décider le développement de prêts islamiques en France. La City londonienne a déjà pris des mesures dans ce sens il y a plus d'un an. La place financière de Paris y réfléchit activement elle aussi, sous l'impulsion de Bercy.

Le ministère de l'Économie aimerait pouvoir favoriser le développement des prêts islamiques en France. Baptisé « sukuks », ce type de prêts répond aux principes de la charia. Celle-ci prohibe l'usure c'est-à-dire interdit de réclamer ou de verser des taux d'intérêt ou, encore, n'autorise pas les investissements dans certains secteurs tels que la guerre, l'alcool ou les jeux.

Le stock mondial d'obligations islamiques est pour l'instant évalué à 47 milliards de dollars, mais elles connaissent un développement très rapide, de l'ordre de 15 % par an entre 2004 et 2007, selon Le Figaro. Ce qui pousse le ministère de l'Économie à s'y intéresser de près.

L'idée consisterait à autoriser ce type d'émissions par des banques sur la place de Paris en faisant en sorte que les investisseurs qui en achètent ne soient pas désavantagés par les conditions fiscales qui y sont rattachées, actuellement très pénalisantes.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/contenu.php?id=4093