Le téléphone mobile, reconnu comme cause d’un cancer crânien en Italie


Cliquer ici pour agrandir

Utilisateur intensif de téléphonie mobile, un cadre d’entreprise transalpin a développé une tumeur. Le lien de cause à effet a été établi par la Cour de cassation italienne.

Pour la justice italienne, il n’y a pas de doute : le téléphone mobile provoque bien le cancer. En effet, selon Le Monde, la Cour de cassation italienne a reconnu que la tumeur bénigne décelée en 2002 dans le crâne de M. Innocente Marcolini a été causée, entre autres, par un usage intensif du téléphone mobile. Et comme cet usage était lié à son travail, ce cadre d’entreprise a été reconnu victime de maladie professionnelle et déclaré invalide à 80 %.
M. Marcolini a utilisé son téléphone portable cinq à six heures par jour pendant douze ans. Le téléphone était placé constamment contre l’oreille gauche, afin de pouvoir prendre des notes avec la main droite. Or, c’est du côté gauche que s’est justement développé la tumeur. Celle-ci touchait le ganglion du nerf trijumeau, proche de l’oreille. La tumeur a été opérée avec succès.
Le procès de M. Marcolini a duré plus dix ans. Selon son avocat, les juges de la Cour de cassation ont basé leur décision sur les études de deux experts indépendants, à savoir Giuseppe Grasso, neurochirurgien à Brescia (Lombardie), et Angelo Gino Levis, oncologue à l’université de Padoue (Vénétie). Tous les deux ont souligné le risque élevé de développer une tumeur des nerfs crâniens dans le cas d’un usage intensif du téléphone portable. Première du genre, cette décision fera jurisprudence en Italie, où quatre cas similaires à celui de M. Marcolini font l’objet de procédures judiciaires.

Source : Internet.