Le MSAN remis en cause ?


Cliquer ici pour agrandir

Le Multi-Services Accès Nœud (MSAN) tarde à voir le jour au niveau de la wilaya de Bouira. Ainsi, cette nouvelle technologie qui devrait, en théorie, améliorer la fluidité du réseau ADSL et, par conséquent, faciliter la vie des abonnés aux différentes offres (Fawri, Easy et Anis) de l'opérateur public Djaweb, n'a pas encore été mis en œuvre, et ce, de l'aveu même des autorités concernées.

Pourtant, lors de sa dernière visite dans la wilaya, le ministre des Postes, des Télécommunications et desTechnologies de l'Information et la Communication, M. Moussa Benhamadi, avait fixé au mois de juillet dernier sa mise en service effective. Partant de là, les abonnés à l'ADSL de Bouira s'interrogent sur les raisons de ce retard. Surtout que le réseau ADSL est actuellement de piètre qualité, et c'est le moins que l'on puisse dire. D'ailleurs, à de nombreuses reprises, il a été fait état dans les colonnes de ce même quotidien, du mécontentement grandissant des abonnés. Dans le but d'en savoir plus sur le sujet, contact a été pris avec le directeur d'Algérie Telecom de Bouira. Cependant, ce dernier serait en réunion pour étudier le plan d'action de son département pour l'année 2013, selon les propos de sa secrétaire, qui nous a orientés vers M. Kerrou, chef de département du service technique d'AT à l'échelle de Bouira. Notre interlocuteur, a expliqué ce retard par le fait que "les équipements nécessaires au déploiement du MSAN n'ont pas encore été réceptionnés".

Interrogé sur les délais impartis pour la mise en service de cette technologie, ce responsable s'est contenté de nous dire que cela se fera " probablement avant de la fin de cette année", sans avancer une date précise. Ces déclarations dénotent d'une certaine incohérence de la part des différents services de l'opérateur historique à Bouira. En effet, lors d'un précédent entretien, le chef du département du service technique au niveau d'Actel de Bouira avait affirmé que " le MSAN est en cours de déploiement".

En attendant la mise en place de cette technologie, les abonnés de Bouira continuent de subir les lenteurs d'une connexion jugée "catastrophique" par de nombreux abonnés.


Source