Le salaire annuel de Tim Cook evalué à 95 millions de dollars


Avec une rémunération annuelle moyenne de 95 millions de dollars, le p-dg d'Apple, Tim Cook, est le patron le mieux rémunéré des États-Unis. Il devance Larry Ellison, à la tête d'Oracle.

Avec un bénéfice net de 8,2 milliards de dollars au dernier trimestre, en hausse de 24% sur un an, Apple jouit d'une santé financière certaine. D'autant que la société, rappelons-le, ne paie que 1,9% d'impôts sur ses profits réalisés à l'étranger. Pour 2011, cela correspond par exemple à 713 millions d'impôts sur un bénéfice proche des 37 milliards de dollars. Désormais, on connaît aussi la rémunération du p-dg de la société, Tim Cook : 95 millions de dollars par an en moyenne depuis 2007.

Le successeur de Steve Jobs est ainsi le patron d'entreprise le mieux rémunéré des États-Unis, à en croire le classement réalisé par CNBC. Un niveau de salaire en partie dû à un bonus d'un million d'options d'achat de titres, ou stock options, perçu en 2011, pour une valeur estimée alors à 376 millions de dollars. Mais attention, ces options ne sont pas du cash, et Tim Cook ne pourra pas s'en séparer avant 2016, pour la première moitié, et 2021 pour la seconde, dates d'arrivée à maturité de ces contrats.

Depuis 2011, le cours de Bourse de l'entreprise a fortement évolué. Si le titre Apple s'appréciait à 376 dollars le jour de l'entrée en fonction de Tim Cook en tant que p-dg de la société, le 24 août 2011, celui-ci se situe aujourd'hui à 560 dollars. Quasiment un an après, le 21 août 2012, le titre grimpait même à 665 dollars, faisant d'Apple la plus grosse valorisation boursière de la planète, à plus de 623 milliards de dollars.

Steve Jobs, assis sur un trésor de 7 milliards, gagnait 1 dollar par an

En outre, Tim Cook a perçu un salaire fixe de 900 000 dollars en 2011, en hausse de 100 000 dollars comparé à 2010. Un mal nécessaire pour honorer ses nouvelles fonctions de p-dg - il occupait précédemment le poste de directeur opérationnel, aux côtés de Steve Jobs. Cette rémunération tranche donc avec celle du fondateur d'Apple qui, de son retour à la tête de la société en 2000 jusqu'à sa mort, s'est versé un salaire annuel symbolique de 1 dollar.

Néanmoins, l'ancien patron d'Apple possédait tout de même 5,5 millions d'actions Apple, soit environ 2,5 milliards de dollars, et 138 millions d'actions Disney, celles qu'il avait reçues en 2006 lors du rachat de Pixar, soit 4,5 milliards de dollars. Au total, sa fortune était estimée à 7 milliards de dollars, faisant alors de lui la 39e fortune des États-Unis et la 110e mondiale.

Enfin, notons que dans le classement actuel, la deuxième place est occupée par Larry Ellison, fondateur et p-dg d'Oracle. Sa rémunération annuelle moyenne est estimée à 70 millions de dollars.


Source