IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM

Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
Share |

Discussion: Pour les ISP, Algérie Télécom n’est pas intéressée par un partenariat avec le privé !

  1. #1
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 806
    Remerciements
    342
    Remercié 893 fois dans 556 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Erreur Pour les ISP, Algérie Télécom n’est pas intéressée par un partenariat avec le privé !


    Pour les ISP, Algérie Télécom n’est pas intéressée par un partenariat avec le privé


    Cliquer ici pour agrandir

    Une réunion entre le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi avec les ISP au sujet du développement de l’Internet en Algérie a été boudée par Algérie Télécom et Mobilis. Une preuve de plus pour les acteurs privés que le partenariat avec eux n’est pas désiré.

    Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de communication (MPTIC), Moussa Benhamadi a rencontré cette semaine les fournisseurs d'accès à Internet en Algérie (ISP). Au cours de la rencontre, il s’est insurgé contre la persistance des poches d’absence de connexion Internet en dépit des moyens financiers et matériels importants engagés pour la mise en place, la mise à niveau et le développement des infrastructures des télécoms. Les parties présentes ont évoqué toutes les conventions ou contrats que l'Association Algérienne des Fournisseurs de Services Internet (AAFSI) avait signés avec Algérie Télécom qui n'ont jamais pu être appliqués par cette dernière. Il y en a eu trois depuis 2008 et aucune n’a été suivie d’effet. L’appel du ministre exhortant Algérie Telecom à s’ouvrir davantage au partenariat et à aller vers une concurrence profitable aux citoyens a paru sonner dans le vide. «L’heure est à la nécessité de l'accélération de l'Internet. Les citoyens sont en droit, aujourd'hui, non seulement de le demander mais aussi d'exiger sa disponibilité et la qualité des services qui lui sont liés », indique un communiqué du Ministère.

    Sauf que le communiqué ne mentionne pas le fait, significatif, de l’absence des PDG d'Algérie Télécom ni celui de Mobilis. Les ISP avaient pourtant eu la promesse que tous les acteurs du secteur seraient là et qu’une « nouvelle ère allait s'ouvrir pour l'Internet de l'Algérie ». La compétition devrait permettre à un plus grand nombre de citoyens de se connecter et d’améliorer leur connexion. Elle devrait surtout mettre à leur disposition plus de services à valeur ajoutée telles que la TV, le téléphone, la VOD, e-learning, téléchargements d'applications…etc. Le président de l’AAFSI ( ISP) Ali Kahlane fait un constat sévère . « Les défections constatées des PDG d'AT et celui de Mobilis, montrent deux choses. Le peu d'intérêt de ces entreprises à vouloir changer les choses en allant vers des partenariats publics privés gagnant-gagnant. Cela a beau être clamé le jour même par le Premier Ministre lors de son intervention à la tripartite. La seconde chose est le peu d'autorité que semble avoir le Ministère de Tutelle envers ses ouailles qui lui font l'affront de ne pas se présenter à une réunion aussi importante, initiée et présidée par le Ministre lui-même! », a –t-il déclaré à Maghreb Emergent/ Le Quotidien d’Oran.

    Une rencontre pour des constats connus

    En l’absence de deux acteurs essentiels, la réunion s’est bornée à faire des constats connus et ressassés. Ce sont, a dit notre interlocuteur, des «réunions sans lendemains avec un manque de visibilité compliqué par un problème de gouvernance qui perdure. « Les réunions, nous en avons fait plus de 100 entre 2010 et 2011, à chaque fois qu'il y a un semblant de renouveau. Ensuite, le PDG d'AT change et le nouveau remet tout à plat pour repartir à zéro ». Et cela, n’a pas été sans incidence sur la situation des TIC en Algérie. « En 2009 l'Algérie avait un service ADSL multi Play avec Internet, Télévision, téléphone, VOD, e-learning, jeux etc., plusieurs ISP opéraient… Nous nous sommes arrangés pour détruire tout cela pour se retrouver à la case zéro une connexion Internet, qui marche comme elle peut, avec un seul ISP, Algérie Télécom et avec aucun service à valeur ajoutée. Je veux bien comprendre qu’on avance doucement mais revenir en arrière, non, basta !», s’insurge M Kahlane. Le Ministre semble imputer la responsabilité du recul de l’internet en Algérie aux seuls ISP privés. Il considère aussi que la position d'Algérie Télécom, en sa qualité d'entreprise publique des télécommunications sur le marché, « doit être conçue comme étant un accompagnement pour les fournisseurs d'accès dans une logique de gagnant-gagnant ».

    Avec AT le courant ne passe plus

    Pour le président de l’AAFSI, Algérie télécom ne veut pas de ce partenariat avec le secteur privé. La preuve ? Aucune des conventions signées n'a été appliquée par AT. « Le courant ne passe plus depuis un bon moment. C'est l'une des raisons pour laquelle les partenariats ne se développent pas. La dernière preuve date de jeudi dernier où le PDG d'AT refuse de participer à toutes discussions et n'obtempère pas à la demande expresse de sa tutelle ». En dix ans, AT a connu 7 PDG dont trois se sont retrouvés en prison pour des questions liées à la gestion de l'entreprise. Les investissements consentis au cours de ces dix ans n’ont pas eu d’incidence significative sur le développement de l’Internet. Selon Kahlane, AT ne sait pas comment gérer un partenariat avec le privé «et donc préfère ne pas s'engager». Il estime qu’AT fait toujours plus ou moins bien la partie télécommunications pure mais a de grands problèmes avec les nouvelles technologies dont l'Internet est le pendant le plus important.


    Source

    el mouhim Condor rachi temchi bien c'est tout ce qui compte Cliquer ici pour agrandir

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Alger
    Messages
    624
    Remerciements
    32
    Remercié 58 fois dans 52 messages
    Pouvoir de réputation
    8

    Par défaut Re : Pour les ISP, Algérie Télécom n’est pas intéressée par un partenariat avec le pr

    c'est juste pour qu'ils puissent continer a nous arnaquer !

Discussions similaires

  1. l’Algérie - Partenariat avec le groupe Ericsson
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/10/2011, 05h56
  2. La France intéressée par la 3G en Algérie
    Par salimdz dans le forum Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/09/2011, 01h29
  3. [Actualités] E-Algérie 2013 : Partenariat public-privé autour d'un programme
    Par NewsBot dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/07/2009, 20h40
  4. France Télécom souhaiterait un partenariat avec Djezzy ou Nedjma
    Par salimdz dans le forum Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/07/2008, 21h04
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 03/07/2008, 01h43

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon