Algérie Télécom fait sa com


Cliquer ici pour agrandir

La délégation régionale d’Oran d’Algérie Télécom a organisé, mercredi dernier, une rencontre entre les directeurs opérationnels d’Oran (DOT Est et Ouest), de Mascara, de Aïn Témouchent et de Mostaganem, en présence du directeur régional d’AT, Mustapha Arbaoui et du directeur de la communication au sein de l’entreprise d’AT, Abdelhakim Meziani.

Ce dernier a profité de cette rencontre pour lancer un appel visant à améliorer les relations entre la presse locale et les DOT à travers “un état des lieux des plus objectifs sur la base de la médiatisation des dernières réalisations avec l’explication des décisions prises par le P-DG en relation avec celles de A.T. de placer sa clientèle au centre de ses préoccupations”. Cette entrée en matière du directeur de la communication aura permis de lever le voile sur “des pratiques liées à des abus de certains employés d’A.T., mais aussi de certains journalistes qui s’attaquent à A.T. pour régler des différends personnels”. Le ton est franchement lancé pour un débat sur les déconvenues rencontrées par les abonnés d’A.T. et les incidences sur l’image de marque de l’opérateur téléphonique historique. Abdelhakim Méziani aura toute latitude de citer les “mauvais exemples de certains abonnés qui louvoient pour ne pas payer leur factures téléphoniques tout comme l’état d’esprit de certains journalistes qui utilisent leurs journaux pour léser A.T.” Un état d’esprit conjugué, faut-il le signaler, par la faiblesse voire l’absence de canaux viables et fiables et d’interlocuteurs valables à l’effet de véhiculer une information précise et rapide. Ceci dit, l’accent a été particulièrement mis sur la nécessité de “se débarrasser des vieux réflexes pour faire face à la concurrence”.

Par ailleurs, le paiement électronique viendra s’ajouter au paiement au niveau des bureaux de poste dont certains, à titre expérimental, ont été investis de la mission d’accepter les paiements à l’effet de désengorger les agences commerciales. Notons que le service commercial d’El-Makkari sera délocalisé pour un espace d’accueil des clients d’A.T. plus spacieux. Selon le directeur régional d’A.T., les travaux seront lancés au début de l’année prochaine. Dans le même temps et pour faire face aux vols répétitifs des câbles téléphoniques de cuivre, A.T. s’ingénie à mettre en place des canalisations en fibre optique. “Les voleurs ne pourront plus rien voler du moment que la fibre optique ne contient pas de cuivre”, a affirmé M. Arbaoui. Plus de 6 000 dérangements ont été provoqués par les travaux de la Seor, du tramway mais aussi par les particuliers fraudeurs. Pour sa part, DOT Oran-Est a annoncé le rétablissement de 85% des câbles volés. Une situation décriée par les présents qui tirent la sonnette d’alarme. “Nous attendons entre un et deux ans pour obtenir l’autorisation pour enfouir les câbles téléphoniques que les voleurs déterreront quelques heures plus tard à l’aide de leur Poclain”, a estimé le directeur de la communication d’A.T.

Ce qui a engendré aux quatre DOT un préjudice financier de l’ordre de 28 milliards de centimes entre 2009 et 2012. Selon les intervenants, la mise en place d’un plan de modernisation en 2013, réparti sur 20 centres, 38 sites et 55 Msan (Multi service access node) devrait permettre de réduire totalement le problème des dérangements téléphoniques et de connexion grâce au rapprochement (800 mètres) de ce système au profit de l’abonné. La nouvelle ville d’Oued Tlélat n’est pas en reste, puisqu’un programme Msan lui sera entièrement consacré à partir de 2013. Bir El-Djir et Haï Yasmine sont également concernés par un autre programme doté de 18 projets de canalisation via Msan. La mise en place du système Msan dans la wilaya d'Oran devra être accomplie au courant de l'année 2013. Le projet permettra l'amélioration de la qualité de l'Internet haut débit et la fourniture de nouveaux services. Depuis 2012, 72 équipements Msan ont été installés à Oran, dont 42 à Oran-est avec un nombre d'accès data de 42 442 et 29 autres équipements Msan d'une capacité de 33 506 accès à Oran-ouest. Au centre-ville, on a déjà procédé au basculement des lignes téléphoniques commençant par 33, 40 et 41. Enfin, il est utile de rappeler que plus de 40 000 abonnés d’A.T. ont été raccordés au système Msan dans la wilaya d’Oran.

Source