L'Egyptien Sawiris veut 10 milliards de dollars pour sa filiale algérienne Djezzy

Par sonia lyes le 08/07/2008 à 12:26

Les informations révélées en exclusivité par toutsurlalgerie.com dès le 2 juillet se précisent. Le groupe France Télécom a confirmé, en début de semaine, son intention de s'implanter en Algérie via un partenariat avec Djezzy ou Nedjma, respectivement numéro 1 et 3 du mobile en Algérie. Le géant français pourrait prendre sa décision dans les prochaines semaines. Une équipe a été spécialement désignée au sein de la Direction internationale pour suivre le dossier et mener les négociations.

Selon une source proche du dossier, le scénario le plus plausible est celui d'une alliance avec Nedjma. France Télécom entretient de bonnes relations avec Qatar Telecom (QTel), la maison mère de l'opérateur algérien. Les deux groupes avaient même envisagé un moment une alliance dans le cas où le gouvernement algérien lancerait l'opération de privatisation d'Algérie Télécom. QTel est également intéressé par une prise de participation dans le capital de France Télécom : le Qatar qui entretient de bonnes relations avec la France appuie cette alliance entre les deux géants mobiles.

L'autre atout qui joue en faveur de Nedjma est sa marque quasi-identique à celle d'Orange, la marque commerciale du groupe France Télécom. « Avec Nedjma, nous n'avons rien à changer », explique une source proche de l'opérateur français.

Enfin, il y a le prix que France Télécom souhaite payer. Également approché par Orascom, la maison mère de Djezzy, le groupe français, même s'il dispose d'une capacité de financement confortable estimé à une trentaine de milliards de dollars, ne souhaite pas surpayer une acquisition en Algérie. Or, selon nos informations, Orascom a valorisé sa filiale algérienne à près de 10 milliards de dollars, soit presque autant que Bouygues Télécom en France. Il est vrai qu'avec 13 millions d'abonnés et un taux de marge de 65%, Djezzy est considérée comme une «belle valeur». Mais France Télécom ne semble pas prêt à s'emparer de l'opérateur à n'importe quel prix d'autant que Naguib Sawiris, le PDG d'Orascom, chercherait à inclure d'autres pays dans une négociation globale avec l'opérateur français.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...eezy-4135.html