Les Smartphones détrôneront les ordinateurs d’ici 2014 en Algérie


Cliquer ici pour agrandir

La téléphonie mobile détrônera les ordinateurs en matière d’utilisation de l’Internet partout dans le monde, et l’Algérie sera obligée de suivre, au regard des avantages que permet la connexion par les téléphones portables, a indiqué aujourd’hui à Alger, le consultant en technologie de l’information et de la communication, Younes Grar.

Lors d’une séance de formation prodiguée par Nedjma au profit des journalistes algériens, M. Grar affirme que « la connexion via mobile est en augmentation dans le monde et les utilisateurs d’Internet en Algérie seront, eux aussi, obligés d’opter pour la téléphonie eu égard au nombre important d’applications qu’elle permet ». Selon lui, l’Algérie compte 37 millions d’abonnés aux mobiles, contre uniquement un million d’abonnés ADSL. Plus loin encore, il estime que les utilisateurs de téléphones portables choisiront, l’accès à Internet par le mobile sachant qu’il est plus facile d’acheter un Smartphone que d’installer la connexion ADSL chez soi.

Le communiquant prévoit que, d’ici 2014, la révolution numérique algérienne sera mobile quel que soit le coût de l’opération car, explique-t-il, les Algériens cherchent la facilité d’utilisation qui réponde à leur besoin et non l’offre la moins coûteuse. Pour ce faire, les prestataires de service doivent fournir à leurs clients les trois ingrédients nécessaires à leurs opérations de recherche sur Internet, à savoir, le terminal (téléphone ou tablette), la connexion, les applications et le contenu. L’objectif de ce servir des téléphones portables est lié, entre autres, à l’avantage qu’il offre en matière de proximité avec les institutions publiques (médicales, éducatives et de loisirs) avec les citoyens, sans pour autant avoir à se déplacer pour obtenir des informations utiles.

Avec son téléphone, l’abonné peut accéder à tous types de renseignements en temps et en heure comme par exemple la localisation d’un hôpital, d’un restaurant ou d’une entreprise par l’application de géo-localisation, a relevé l’intervenant. Selon des études récentes, la moitié des recherches Internet se font via des mobiles, un tiers des utilisateurs de Facebook y accèdent par leur mobile et la moitié des utilisateurs de "Twiter" se connectent par leur téléphone. Pour M. Grar, l’Algérie peut rejoindre les pays développés en matière de développement technologique car elle dispose des compétences et des moyens, pour peu que les initiatives soient encouragées.


Source


Encore faut-il qu'on ait la 3G en 2014 , parce que je vois mal quelqu'un surfer sur son Smartphone à la maison alors qu'il peut le faire sur un Grand écran Cliquer ici pour agrandir

Moussa Benhamadi à Younes Grar : "Twitter Cliquer ici pour agrandir, mais qu'...... est ce donc encore ce truc ?!"