Intel parle de l’overclocking d’Haswell





Cliquer ici pour agrandirIntel a profité de l’IDF qui s’est tenu la semaine dernière pour expliquer un peu plus en détails l’overclockingversion « Haswell », confirmant au passage certaines rumeurs qui étaient apparues ces dernières semaines.
Fréquences, paliers et ratios

Ainsi, alors que les Ivy Bridge « K » bénéficient d’uncoefficient multiplicateur maximal de x63, celui de Haswell pourra atteindre x80 (sur les modèles « K » bien entendu). Le coefficient multiplicateur de l’IGP sera lui aussi débloqué (avec un coefficient maximal de x60, et donc une fréquence pouvant théoriquement atteindre 3 GHz), de même que le ratio du contrôleur DDR3 (ce qui permettra d’utiliser de la DDR3-2933) et que le Turbo Boost.
Cliquer ici pour agrandirLa fréquence de bus DMICLK (ou BClk), initialement fixée à 100 MHz, bénéficiera quant à elle de palierssupplémentaires à 125 MHz et 167 MHz (avec un coefficient multiplicateur maximal de respectivement 64x et 48x) et une fréquence maximale de 200 MHz. L’une des nouveautés de Haswell est la présence de ratios pour lebus PEG - dont la fréquence est en rapport avec celle du bus DMICLK - qui permettront de le maintenir dans un intervalle de 5 à 7% par rapport à sa fréquence initiale. En effet, l’un des problèmes avec les processeurs Ivy Bridge était l’absence de ce type de ratio, ce qui rendait la plateforme instable dès que la fréquence DMICLK – et donc celle du bus PEG - dépassait les 105 à 107 MHz.
Un régulateur de tension intégré qui se charge de tout

Le régulateur de tension intégré au processeur (ou iVR) bénéficie lui aussi de quelques explications apportées par le constructeur. On apprend ainsi que l’étage d’alimentation de la carte mère se contentera désormais de fournir une seule tension au processeur (VCCIN), ainsi qu’une fréquence au contrôleur DDR3 (VDDQ : 1,5V pour la DDR3 classique, jusqu’à 1,65V en XMP, et 1,35V pour la DDR3L). C’est ensuite l’iVR qui se chargera de délivrer différentes tensions (VCORE, VRING, VGT, VSA, VIOA et VIOD) aux différentes parties du processeur.
Cliquer ici pour agrandir
Cliquer ici pour agrandirCliquer ici pour agrandir




S’il ne sera pas possible de définir individuellement ces différentes tensions, l’iVR permettra tout de même de choisir entre plusieurs modes de fonctionnement (« Voltage Override Modes »). Le mode « Interpolation » permettra par exemple d’appliquer une tension plus importante en cas d’overclocking, tandis que le mode « Offset » autorisera un décalage à la hausse ou à la baisse sur toute la plage de fréquences du processeur. Il sera même possible de définir une tension stable, quelle que soit la fréquence, via le mode « Override ». Bref, si l’overclocking d’Haswell semble intéressant sur le papier, on attend avec impatience les premiers tests en situation réelle…