Facebook serait aussi puissant que Windows


Cliquer ici pour agrandir

Joel Pobar, ex-employé chez Microsoft et l’homme qui supervise l’équipe d’ingénieurs qui fait de Facebook ce que vous voyez, estime que le réseau social est désormais aussi énorme que le célèbre système d’exploitation Windows, en terme de taille et de lignes de codes structurant la plateforme.

Sans donner de chiffres exacts pour étayer ses propos, Joel Pobar tenait à mettre en exergue l’évolution de l’informatique en parallèle du web durant la dernière décennie. Selon lui, Facebook est devenu une plateforme aussi complexe qu’un système d’exploitation, étant donné que la plateforme est conçue pour offrir les mêmes options, que ce soit écouter de la musique, voir des vidéos, consulter ses mails ou jouer à des jeux. En se basant sur la déclaration d’employés de Mark Zuckerberg, le code dépasserait les 25 millions de lignes à l’heure actuelle. Windows, avec lequel Pobar fait sa comparaison, en comporte 45 millions pour la mouture XP. L’écart est donc bien là, mais il semblerait qu’il s’amenuiserait de plus en plus vite, surtout lorsqu’on compare le temps d’existence des deux systèmes. Cependant, d’autres professionnels du code comme Jonathan Corbet, développeur chez Linux, émettent des réserves quant à la déclaration de Pobar. Ils estiment qu’il est fort improbable que Facebook ait atteint le même niveau qu’un système d’exploitation open source (Linux), qui a été lui travaillé par des milliers de personnes depuis plus de 25 ans.

Sam Schillace, vice-président de Box.com et ex employé de Google, soutient que le réseau social se concentre sur l’innovation, non sur l’aspect technique. De ce fait, il pense que le nombre de lignes de codes peut être divisé par deux s’il devait être impeccablement fait du point de vue technique. Dans tous les cas, Facebook a pris une très grande ampleur, à en croire ces déclarations. Et plus le navire est grand, plus il est délicat à bien gérer. Windows étant le système d’exploitation numéro un pour les PC et Facebook étant devenu le réseau social numéro un du web.


Source