• Si vous avez raté la conférence de ce soir, sachez qu'il y avait pas mal d'informations à se mettre sous la dent concernant la nouvelle console de Microsoft : la Xbox One. Pour ouvrir le bal, le constructeur américain a montré la bête et détaillé ses caractéristiques. On note au passage la présence du nouveau Kinect vendu avec la console dès sa sortie, soit "en fin d'année".

    Les caractéristiques techniques définitives

    Cliquer ici pour agrandirLa Xbox One embarque un hardware désormais officiel dans lequel on trouve un processeur 8 cœurs, soutenu par 8 Go de RAM. Côté stockage, le modèle annoncé disposera d'un disque dur embarqué d'une capacité de 500 GB. Microsoft assure qu'elle sera au passage presque inaudible. Pour ce qui est du support des jeux, sachez que l'on passe du HD-DVD de la 360 au Blu-ray qui équipe déjà la PS3. Concernant la connectique et les fonctionnalités réseau, outre les deux ports HDMI, on trouve deux ports USB 3.0 à l'arrière de la bête et une connexion Wi-Fi 802.11n. Le pad quant à lui, reste dans la droite lignée de l'ancien pad en proposant cette fois-ci une batterie intégrée.

    La Xbox One en détail :

    • - Processeur 8 cœurs
    • - 8 Go de RAM
    • - Disque dur 500 Go
    • - Lecteur Blu-ray
    • - 2 ports HDMI
    • - 2 ports USB 3.0
    • - Connexion wifi
    • - Pad avec batterie intégrée
    • - Kinect avec caméra 1080p


    Kinect au cœur d'une navigation intuitive

    Cliquer ici pour agrandirPour ce qui est du Kinect, désormais au centre de la navigation à travers les diverses fonctionnalités de la console, on a eu un bref aperçu de ce que la reconnaissance des mouvements et de la voix permet de faire. Ainsi, le multitache, utilisant la fonctionnalité intitulée Snap Mode, permet à l'utilisateur de commander à la voix plusieurs applications fonctionnant en même temps parmi celles à sa disposition : films, internet, Skype, VOD... Ainsi, il peut gérer le dashboard les mains dans les poches. Plus techniquement, la nouvelle mouture du capteur de mouvement embarque une caméra 1080p, gérant 2 GB de données chaque seconde. De même, l'utilisateur peut utiliser la fonction "Fantasy" pour faire apparaître des données web relatives au flux vidéo regardé. L'exemple concret étant l'apparition des données d'un basketteur venant de marquer un panier lors d'un match. La fonction OneGuide, véritable guide TV à la demande fonctionnant lui aussi par l'intermédiaire de la voix à également été présentée.

    Les questions qui fachent : la rétrocompatibilité et l'installation obligatoire

    Cliquer ici pour agrandirRentrons désormais dans les sujets sensibles, incluant notamment la question de la rétrocompatibilité, éludée durant cette conférence et pourtant au cœur des interrogations des joueurs. L'information vient d'une interview de Marc Whitten, Corporate Vice President du Xbox Live, qui s'exprime auprès du site The Verge. L'homme explique qu'à cause d'une incompatibilité architecturale, la rétrocompatibilité avec les jeux XBox 360 est tout simplement à oublier.

    L'autre point qui ne remporte pas l'adhésion des joueurs concerne l'installation obligatoire des jeux. D'un côté, le confort de jeu sera bien présent puisque les disques ne seront alors plus nécessaires et nous pourrons passer d'un jeu à l'autre sans aucun mal. Mais en contre partie,Microsoft instaurera un système payant pour pouvoir installer un jeu sur une seconde machine. Cette somme n'est pas encore annoncée, mais impactera forcément le prêt de jeux entre amis, de même que le marché de l'occasion. A ce sujet, Microsoft prétend avoir un plan, qu'il révèlera pleinement un peu plus tard. Tout ce que l'on sait, est que la Xbox One ne bloquera donc pas les jeux d'occasion. C'est déjà ça.

    Connexion à internet

    Cliquer ici pour agrandirPuisque la tendance est décidément au online à toute les sauces sur le marché console, cette conférence est également l'occasion de délier les langues autour de la fameuse connexion permanente. Sur une page officielle de question-réponse, qui a depuis mystérieusement disparu de la toile, on apprend que la connexion permanente ne sera finalement pas obligatoire. Cela dit, on imagine bien qu'il faudra se connecter à un moment ou à un autre afin d'enregistrer en ligne la copie acquise. De plus, après les annonces de Sony concernant l'utilisation du Cloud et du bouton Share, il était évident que Microsoft allait répliquer, chiffres à l'appuis. C'est désormais chose faite puisque l'on apprend que 300 000 serveurs serviront au support technique du XBox Live. En parallèle, Microsoft a annoncé que la machine disposerait de fonctions de partage vidéo et d'enregistrement à la manière du Share de la PS4.


    http://www.jeuxvideo.com/news/2013/0...aut-savoir.htm