56 % de réussite au BAC cette année

Près de la moitié des candidats au bac recalés

jeudi 10 juillet 2008.

Le taux de réussite aux examens du baccalauréat 2008 est de 55% pour les candidats du nouveau système éducatif et de 53% pour ceux issus de l’ancien système. Deux taux sont mis en exergue cette année par le ministère de l’éducation, du fait qu’il y a eu deux sujets pour deux bacs différents. To^^^^ois, le taux national de réussite à cet examen sanctionnant douze années d’études avoisine, pour la session 2008, selon les estimations des responsables du ministère de l’éducation, les 56%. Un taux qui dépasse de peu celui enregistré l’année dernière.

En effet en 2007, il était de 53,27%, soit 280 000 bacheliers, battant ainsi le record de l’année précédente, de 51%. Au niveau du ministère, on nous informe que ce taux n’est pas définitif. « Nous n’avons pas encore fait le décompte. Nous sommes au stade des délibérations et nous sommes jusqu’à l’heure actuelle en train de revoir les copies et mettre au propre tous les chiffres », a soutenu une source proche du ministère. Néanmoins, le recoupement des chiffres fait ressortir un taux variant entre 56% et 58%. « Le taux le plus proche de la moyenne reste 56%, mais il faut attendre aujourd’hui pour se positionner définitivement sur le taux exact de réussite », a indiqué notre source au niveau du département de M. Benbouzid, qui n’omettra pas de préciser que le taux de réussite de la gent féminine dépasse, comme à l’accoutumée, celui des garçons. En revanche, ce taux est jugé acceptable mais pas satisfaisant par les gestionnaires du secteur qui aspiraient atteindre, sans recourir au système de rachat, le taux de 80% ! « La France atteint chaque année un taux de réussite de plus de 80%,, mais en rachetant les candidats. Si l’Algérie avait opté pour cette démarche, supprimée il y a quelques années, elle aurait eu sans aucun doute un pourcentage qui grimperait jusqu’à 80% », se défendent les initiateurs de la réforme du système éducatif qui se réjouissent de constater que le taux de réussite est plus important au niveau du nouveau programme. To^^^^ois, 56% restent en réalité un taux faible et maigre qui ne répond nullement aux attentes des responsables, lesquels voyaient en la réforme du système éducatif une alternative d’amélioration du rendement en qualité et en quantité. Par ailleurs, les postulants au baccalauréat ont vécu hier leur plus longue journée en attendant l’annonce des résultats à partir de minuit sur plusieurs canaux. Cette année, pour rappel, 325 809 candidats de l’ancien système dont 170 970 scolarisés (52,48%) et 154 839 candidats libres (47,51%) ont passé les épreuves de passage à l’université, alors que le nouveau système a enregistré, pour sa part, l’inscription de 273 893 candidats, dont 264 511 scolarisés (96,57%) et 9382 libres. Selon notre source, l’année 2008 est marquée par le nombre important de lauréats. 1085 bacheliers ont été reçus avec une moyenne allant de 16 à 18/20 et une mention très bien. Trois candidats, deux filles et un garçon, ont obtenu une moyenne de 18,34. A cet effet, une cérémonie sera organisée aujourd’hui en leur honneur par le département de M. Benbouzid.

source : El Watan

source : http://algerie.actudz.com/article2386.html