4G : les enchères pour les 700 MHz pourraient arriver en 2015


Cliquer ici pour agrandir

Les opérateurs de téléphonie mobile devraient pouvoir accéder à de nouvelles fréquences pour la 4G via la bande des 700 MHz. Malgré l'opposition des chaînes de télévision et la réticence de certains acteurs du marché, qui utilisent ces fréquences, la décision aurait déjà été prise au sommet de l'Etat.

Selon La Tribune, les services du chef de l'Etat mais également du Premier ministre ainsi que le ministère de l'Economie et des Finances auraient validé le processus conduisant à réutiliser de nouvelles bandes de fréquences afin de promouvoir le développement du très haut débit mobile.

Après avoir autorisé le « refarming » des bandes utilisées pour la 2G (le 1 800 MHz), l'idée est désormais d'utiliser des fréquences dont les droits appartiennent actuellement aux chaînes de télévisions afin de les mettre aux enchères. Les opérateurs mobiles devraient alors sortir leur carnet de chèque afin de pouvoir utiliser cette bande basse des 700 MHz, utile notamment pour pénétrer les bâtiments.

De leur côté, certaines chaînes de télévision ont contesté la mesure, visant selon eux à affaiblir la TNT (Télévision numérique terrestre). Les opérateurs également ne verraient pas forcément cette décision d'un bon œil, intervenant, selon certains d'entre eux trop tôt, alors que leur situation n'est pas totalement stabilisée. Par contre, Free Mobile, qui ne détient pas d'autorisation sur les fréquences en or (800 MHz) pourrait obtenir un droit d'utilisation dans une bande similaire et allonger ses investissements sur la durée.

L'Arcep ainsi que le CSA auraient été missionnés pour mener des consultations sur le sujet afin que la procédure d'enchère débute dans le courant de l'année 2015. Un calendrier formel pourrait être arrêté dès septembre prochain.

Mise à jour

Le ministère de la Culture a dévoilé la semaine dernière la tenue d'une consultation « relative aux perspectives d'avenir de la TNT ». La rue de Valois invite donc les professionnels à la discussion mais n'entre pas dans les détails et évoque uniquement la « perspective d'une cession éventuelle d'ici la fin de la décennie d'une partie des fréquences de la bande UHF aujourd'hui utilisée pour la diffusion de la télévision numérique terrestre (TNT) aux services mobiles à haut-débit ».

De son côté, le CSA évoque clairement la bande des 700 MHz comme partie intégrante de cette consultation et précise que les participants ont jusqu'au 25 juillet prochain pour remettre leur contribution.


Source