Coopération algéro-cubaine
Vers la création de plusieurs hôpitaux dans le sud du pays

Depuis une belle lurette, Cuba collabore avec de nombreux pays dans le domaine de la santé. La participation cubaine s'exprime sous diverses formes : assistance en cas de catastrophes naturelles, protection pré et post-natale, campagne de vaccination, hygiène et prévention, fabrication de vaccins, formation de professionnels de santé, création de centres médicaux, opérations ophtalmologiques. C'est en 1963, dans une Algérie tout juste indépendante, qu'est intervenue la première Brigade médicale internationale cubaine, et depuis la coopération algéro-cubaine ne cesse de battre des ailes, non seulement sur le plan sanitaire, mais une coopération politique primée par une amitié historique datée bien avant l'Indépendance.

C'est dans cette optique que s'inscrit la conférence-débat tenue, hier, au centre de presse d'El Moudjahid, à Alger, par Son Excellence, l'ambassadeur de Cuba en Algérie, Roberto Bianco Dominguez. Une conférence par laquelle, SE a tenu à graviter autour de ce qui a été fait, et les projets à venir de ce vieux partenariat.
L'hôpital ophtalmologique de Djelfa, mis sur pied le mois d'avril dernier, est une structure singulière de par sa spécialité. Elle permettra à l'Algérie, selon SE, de bénéficier des progrès réalisés par les Cubains en matière de soins ophtalmologiques et de thérapeutique curative ou palliative, domaines où Cuba est considérée comme pays leader. C'est le premier hôpital étranger dédié à l'ophtalmologie, appartenant à l'entité Servicios Medicos Cubanos. Ce travail de partenariat, aux dires de l'ambassadeur, a pour vocation de créer, entre les équipes médicales algériennes et cubaines, des synergies et des complémentarités dans ce domaine. En outre, Roberto Bianco Dominguez nous fera savoir que d'autres hôpitaux seront à pied d'œuvre d'ici la fin de l'année en cours ou durant le premier semestre de l'année prochaine. Il s'agit de celui de Béchar, El Oued, Ouargla, Sétif et Tlemcen ainsi qu'une petite clinique à Tamanrasset, dont les services seront à peu près à ceux de Djelfa. Par ailleurs, SE a indiqué qu'une entreprise mixte est en cours de création. Elle sera implantée à l'institut Pasteur à Alger, et aura pour vocation la production de médicaments génériques et de diabète. En outre, selon SE, un mémorandum a été signé avec SAIDAL pour la production de médicaments génériques A propos d'un nouveau médicament, lancé récemment et dans deux pays au monde, Roberto Bianco Dominguez, dira "qu'on souhaite élaborer un programme avec le ministre de la Santé en vue de lancer sa vente, également ici en Algérie". "Nous envisageons améliorer la coopération algéro-cubaine, notamment en matière de vente d'équipements médicaux, ainsi que dans le développement des systèmes de formation sportive", en ajoutant "qu'il y a l'idée de créer, également, une faculté de médecine dans le sud algérien et d'enchaîner que Cuba est prête à recevoir de 500 à 1000 étudiants algériens pour assister aux cours de médecine à Cuba". Cependant, il est nécessaire de signaler que l'ambassadeur a rendu un hommage aux "5 héros" prisonniers depuis une dizaine d'années aux Etats-Unis et, par la même occasion dénoncer le blocus imposé depuis de nombreuses années par le même pays.

source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=11665