IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM

Affichage des résultats 1 à 6 sur 6
Share |

Discussion: Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne ?!

  1. #1
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 811
    Remerciements
    343
    Remercié 894 fois dans 557 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Erreur Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne ?!


    Coût exorbitant, faible taux de connexion des foyers, visibilité limitée sur facebook


    Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne

    Cliquer ici pour agrandir

    Moins de 30% de la population nationale ont accès à Internet. On parle d’environ 11 millions d’internautes. À peine 3,4 millions d’entre eux possèdent un compte sur les réseaux sociaux. Sur les 4 000 sites hébergés dans le pays, uniquement 900 sont actifs. Avec un débit de connexion plus faible, Internet, en Algérie, est 2 fois plus cher qu’en Tunisie, 4 fois qu’au Maroc et 20 fois qu’au Canada.

    Nul besoin d’être expert en la matière pour savoir que l’Algérie accuse un retard considérable dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Un indicateur simple  : elle peine à mettre en pratique la téléphonie mobile de troisième génération au moment où de très nombreux pays ont déjà lancé la 4G.
    Au regard des spécialistes, ce n’est pas là l’exemple le plus édifiant de la faiblesse des performances du pays. Le président de l’Association algérienne des fournisseurs de service Internet (Aafsi), Ali Kahlane, a révélé, dernièrement, que moins de 20% des Algériens ont accès à Internet. Ce chiffre a été corroboré par une étude de l’Observatoire européen de l’audiovisuel, dont quelques résultats ont été fournis par André Lange, chef de la division information sur les marchés et le financement de l’organisme lors d’un séminaire organisé par le Parlement européen au début du mois de juin dernier. Ils disent que l’Algérie et la Libye se classent aux dernières places en matière de pénétration d’Internet. Entre 10 et 20% de leurs populations possèdent un compte sur les réseaux sociaux, essentiellement facebook.

    Plus précisément, 3,4 millions d’Algériens ont une visibilité sur facebook. Les statistiques de l’Union internationale des télécommunications (UIT), institution des Nations unies pour les technologies de l'information et de la communication (TIC), vont aussi dans le même sens. Entre 2002 et 2011, la population nationale utilisant Internet est passée de 1,59% à 14%, enregistrant une performance de 7,80 fois. “Durant la même période et de dimension, le Soudan est passé de 0,44% à 19%, réalisant ainsi une performance de 42,18 fois. Le Maroc est passé de 2,37% à 51%, réalisant ainsi une performance de 20,51 fois. Donc, pour cette dimension, cela indique en termes de capacité que le Soudan dépasse l’Algérie de 4,40 fois et que le Maroc la dépasse aussi de 1,62 fois”, interprète Réda Alioua, expert international de systèmes.
    La même source révèle que le pays a réalisé, pendant ces dix ans, une avancée de 0,47 fois dans la téléphonie fixe tandis que le Maroc a multiplié ses capacités par 1,88 fois. La Toile n’est pas uniquement sous-exploitée dans la sphère privée. Elle l’est davantage dans les domaines professionnels. M. Kahlane a souligné que sur les 4 000 sites hébergés en Algérie (ce qui est déjà peu), seulement 900 sont actifs. Ce qui sous-entend, par ricochet, que les entreprises n’utilisent pas assez, voire du tout, la technologie numéraire. Ces indicateurs montrent un échec patent dans la mise en œuvre de la stratégie du ministère de la Poste, des Télécommunications et des NTic à travers le programme e-Algérie.
    Ce dernier, finalisé en 2008, devait généraliser l’usage des TIC au gouvernement et au niveau de l’administration publique ; la mise à niveau de l’infrastructure nationale des télécommunications dans ses compartiments commutation, transmission et réseau d’accès ainsi que l’introduction, en Algérie, de services en ligne, comme le e-commerce, le e-banking… Force est de constater que rien n’est encore fait. “Le projet e-Algérie a été lancé en 2008 et a changé de nom à plusieurs reprises tout en gardant le mot (e-Algérie). On a seulement changé les années au fur et à mesure, car on a découvert à plusieurs reprises que les ambitions étaient plus importantes que la capacité réelle et disponible à les réaliser”, analyse Réda Alioua.

    L’expert international relève aussi le déficit en spécialistes qualifiés. Dans le domaine de la recherche scientifique et universitaire, le retard se fait aussi ressentir de manière significative. La situation apparaît dans toute son absurdité dans le listing mondial des dépôts de brevet, établi annuellement par la World Intellectual Property Organization. En 2010, les États-Unis ont déposé 45 008 demandes de brevet, le Japon, 38 888, la France 7 664, le Canada 2 923, le Maroc 20 et… l’Algérie uniquement 2. “Alors, en faisant un calcul de ratios, on peut dire que pour la dimension des demandes de brevet, le Maroc dépasse l’Algérie de 9 fois, la Tunisie la dépasse de 3,5 fois et le Maroc dépasse aussi la Tunisie de 1,22 fois. Cela veut aussi dire que si l’Algérie veut rejoindre le Maroc par exemple, voire le dépasser, elle doit concevoir un moteur de développement pour cette dimension lui permettant d’avoir une vitesse supérieure à celle du Maroc, sinon simple règle de physique et de cinématique, ça lui sera impossible de le faire. Surtout que le Maroc, tout en avançant, est en train d’améliorer sa propre vitesse de performance pour rattraper ceux qui le dépassent et sont avant lui”, conclut notre interlocuteur.

    Source

  2. #2
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    perdu
    Messages
    315
    Remerciements
    10
    Remercié 7 fois dans 6 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut Re : Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne ?!

    tous simplement, n'attends pas un vieux de 70 ans de faire avancer le domaine des Tic

  3. #3
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Messages
    2 838
    Remerciements
    85
    Remercié 402 fois dans 296 messages
    Pouvoir de réputation
    13

    Par défaut Re : Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne ?!

    l'etat s'en fout des TIC et cela les arrange que le peuple vive dans la pourriture et l'ignorance....c'est aussi simple que cela.
    le gouvernenemnt prefere subventionner les sachets de laits....et le pire c'est que le peuple veut ça aussi....
    ici ca nous fait mal au coeur de voir tous les pays du monde avec au minimum de la 3.5G et ADSL a 15Mo.....
    que voulez vous on est maudits....

  4. #4
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages
    397
    Remerciements
    87
    Remercié 20 fois dans 13 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne ?!

    Oullah vous avez lie dans mon cœur c se que je n’arrête pas de dire dans tout les sujet des TIC et les scientifique font que bavarde pour rien dire gaspiller leur salive et remplir les lignes comme nos journalistes corrompue de merde n’attendes rien des connard pareille vous êtes maudits svp ferme les sujet des TIC.

  5. #5
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 811
    Remerciements
    343
    Remercié 894 fois dans 557 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Par défaut Re : Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne ?!

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par MouHaa Cliquer ici pour agrandir
    Oullah vous avez lie dans mon cœur c se que je n’arrête pas de dire dans tout les sujet des TIC et les scientifique font que bavarde pour rien dire gaspiller leur salive et remplir les lignes comme nos journalistes corrompue de merde n’attendes rien des connard pareille vous êtes maudits svp ferme les sujet des TIC.
    c'est sûr que c'est pas les gars de ton genre qui amélioreront les TIC en Algérie , si on t'écoutait , on prendrait une corde et on va se pendre ou bien aller directement à l'ambassade et exiger un VISA , machi de séjour ni de tourisme ni d'étude , un VISA Connect , pour se connecter ouiii aller à l'étranger pour se connecter et le jour où l'algérie aura du haut débit , ton visa arrivera à expiration là tu va retourner en Algérie.

    la bonne nouvelle c'est que je suis sûr que le Soudan , la somalie , le mozambique nous accueilleront avec grand joie !

    c'est pas parce qu'on est en retard qu'on doit oublié les TIC , au contraire il faut en parler si la presse nous oublie qui va nous rappeler alors qu'on est en retard ?? heureusement kayen internet pour savoir ce qui se passe dans le monde et ça réchauffe un peu le coeur de voir ce que les humains sont capables de faire.
    Dernière modification par Hicham ; 14/07/2013 à 16h07.

  6. #6
    Date d'inscription
    août 2009
    Messages
    397
    Remerciements
    87
    Remercié 20 fois dans 13 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : Internet : pourquoi l’Algérie est à la traîne ?!

    On recommence STP ET FIN.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 24/07/2013, 03h11
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 21/03/2013, 20h15
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 19/11/2012, 23h00
  4. Pourquoi l’Algérie n’explose pas
    Par salimdz dans le forum Guesra
    Réponses: 27
    Dernier message: 02/01/2012, 22h24
  5. [Actualités] L’Algérie à la traîne…
    Par ReDhAx dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/09/2010, 18h10

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon