ALGER - Un centre d’innovation technologique LTE (réseau sans fil offrant des vitesses supérieures à la téléphonie mobile 3G et 4G) a été inauguré lundi à Alger par le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Moussa Benhamadi.


Situé dans le Centre d’études et de recherche des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication (CERTIC) au niveau du Cyberparc de Sidi Abdellah, le centre d’innovation technologique LTE a été lancé en présence du ministre de la Communication, Mohamed Said.

M. Benhamadi a indiqué, à la presse en marge de la cérémonie d’inauguration, que le centre d’innovation technologique LTE "est le fruit d’un partenariat entre l’Algérie et la Chine, à travers la société Huawei, un équipementier présent en Algérie depuis de longues années".
Le centre vient concrétiser, sur le terrain, les objectifs assignés à la déclaration sur le développement des relations de coopération stratégiques signées par les chefs d’Etats des deux pays le 6 novembre 2006 en Chine, a-t-il ajouté.
Il permettra aux ingénieurs et techniciens algériens de "maitriser" les fonctions et services qu’offre la technologie LTE (Long Terme Evolution) à travers l’expérimentation de la mise en œuvre et de l’exploitation d’une plate-forme, "objet d’un don de Huawei", a indiqué le ministre.
Selon lui, la maitrise de cette technologie permettra aussi de mieux préparer le passage vers la LTE et d’initier des actions de recherche et d’innovation dans le domaine du haut débit mobile.
L’équipementier Huawei doit assurer, dans le cadre d’une convention signée avec le MPTIC, l’encadrement nécessaire aux étudiants post-gradués qui seront pris en charge dans ce centre et qui se verront confier des projets d’innovation dans le domaine lié au développement des services et aux applications du haut débit mobile LTE.
Il doit aussi dispenser une formation et fournir l’assistance technique nécessaire aux startups dans le but de les accompagner dans la conception de nouveaux logiciels pour le développement de services et applications innovants dans le domaine du haut débit mobile.

M. Benhamadi a appelé, à cette occasion, les opérateurs et équipementiers "de se comporter en véritables partenaires et en entreprises citoyennes dans une formule win-win afin de contribuer aux efforts consentis par l’Etat dans la création d’un marché qui profite aux constructeurs" à travers "un transfert de technologie et création d’emplois locaux".
Le ministre a précisé que le transfert de la gestion du centre d’innovation LTE, à la partie algérienne, est prévu six mois après son démarrage. La LTE (Long Term Evolution) est une nouvelle technologie des réseaux sans-fil qui permet de véhiculer, grâce à sa bande passante, un maximum de paquets de données à une grande capacité, a expliqué un responsable de Huawei, qui a fait un don d’équipements pour le centre offrant des vitesses de téléchargement pouvant atteindre les 100 Mbps.
Cette technologie utilise des téléphones aux points d’accès sans fil en passant par les tablettes et les clés Internet, a-t-on ajouté.
La LTE, qui est considérée comme une technologie pouvant supplanter la téléphonie mobile de troisième génération 3G et même la 4G, permet des téléchargements plus rapides et plus fluides et à un plus grand nombre d’utilisateurs d’accéder au réseau sans-fil à grande vitesse sans compromettre la performance.


Source de l'article : http://www.aps.dz/Reseau-sans-fil-un-centre-d.html