Sénégal : l’Aïd el-Fitr célébrée en trois jours

Cliquer ici pour agrandir

Confusion chez les autorités religieuses. Comme à l’accoutumée, une partie de la communauté musulmane sénégalaise célèbre, avant l’heure exacte, l’Aïd el-Fitr, fête marquant la fin du Ramadan. La première l’Aïd el-Fitr fêtée mercredi, la seconde ce jeudi, place à la troisième et dernière, ce vendredi au Sénégal.

Ce que l’on craignait est arrivé. Il y aura finalement trois fêtes de l’Aid el-Fitr au Sénégal face à l’impuissance des nouvelles autorités étatiques, qui avaient manifesté la volonté de mettre sur pied une structure, dont l’objectif sera de trouver une date commune pour tous les musulmans afin qu’ils entament et la finissent le Ramadan en même temps.

Mercredi Une partie de la communauté Ibadou Rahmane, même s’ils n’étaient pas nombreux, a prié ce mercredi au terrain de Niary Tally (Dakar). Cependant, leur chef religieux a indiqué qu’il était difficile de voir la lune au Sénégal, mais l’essentiel d’avoir jeuné pendant 28 jours. Une thèse défendue par les astronomes Maram Kaïré et Abdoulaye Gaye qui se sont signalés depuis mardi pour dire que « ce sera extrêmement difficile, voire impossible de voir la lune le mercredi, parce qu’elle se couche à peu près 20 minutes après le soleil et le ciel sera toujours éclairé. Et que la meilleure opportunité de voir la lune, ce sera le jeudi où elle va se coucher à 20h35 au plus tard, une heure de temps après le soleil. On aura de bonnes conditions pour l’observer et elle devrait être visible très facilement un peu partout à travers le pays ».

Jeudi A l’instar de la communauté Ibadou Rahmane de Niarry Tally (quartier de Dakar) qui a procédé à la prière de l’Aïd el-Fitr le mercredi, la famille religieuse d’Abass Sall de la région de Louga (nord du Sénégal), de même que les membres de la Jamatou Ibadou Rahmane de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) et de Bignona(Sud) ont célébré la fête de l’Aïd el-Fitr ce jeudi. Dans cette célébration, la Coordination des musulmans de Dakar (CMD) a décidé aussi de célébrer la fête l’Aïd elFitr marquant la fin du ramadan, ce jeudi. Ses membres avaient entamé le jeûne le 9 juillet dernier, soit un jour avant l’écrasante majorité des musulmans sénégalais. L’imam Galadio Kâ, qui a dirigé la prière sur le parking du stade Léopold Sédar Senghor de Dakar, regrette les divisions notées au sein de la communauté musulmane. Il a par ailleurs plaidé pour un retour aux valeurs islamiques et au Coran pour régler la division entre musulmans.

Vendredi Le mois de jeûne s’achève jeudi, le croissant lunaire n’ayant pas été aperçu sur le territoire sénégalais, selon la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Cnccl). Selon les responsables de cette commission qui s’étaient réunis dans les locaux de la Radio télévision sénégalaise, « jeudi sera le dernier jour du mois de Ramadan, l’Aïd el-Fitr sera alors célébrée vendredi ». Ainsi la troisième partie des musulmans célèbre ce vendredi la fin du mois de Ramadan. L’écrasante majorité des musulmans sénégalais ont commencé le jeûne le 10 juillet dernier, après l’annonce de l’apparition de la lune en divers endroits du pays, par la structure que dirige Mourchid Ahmed Iyane Thiam.
La Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire a été créée à la fin des années 1990 dans l’objectif d’amener les musulmans à s’accorder sur les mêmes dates pour entamer ou arrêter le jeûne. Elle comprend, notamment, les représentants des différents khalifes généraux, des associations islamiques et des imams. L’apparition de la nouvelle lune marque la fin du Famadan célébrée souvent dans la division au Sénégal.


Source