IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM

Affichage des résultats 1 à 7 sur 7
Share |

Discussion: [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"

  1. #1
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 842
    Remerciements
    346
    Remercié 908 fois dans 566 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    J'aime [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"


    Avoir internet en Algérie, épisode 1

    Cliquer ici pour agrandir

    Afin d’être plus à même de jauger de la difficulté d’accès à internet en Algérie, à l’heure des débats sur le lancement de la 3G, nous publions une contribution retraçant le parcours du combattant vécu par un Algérois désirant être connecté. Premier épisode ci-dessous :

    Pour avoir internet en Algérie, il faut d’abord avoir le téléphone.

    Chapitre 1: Avoir le téléphone en Algérie

    Pour avoir le téléphone en Algérie, on commence par en parler avec la famille: chacun vous donne un estimé, du plus optimiste (« wahd el’2 jours hakak »), au plus pessimiste (« il faut compter au moins 1 mois »), au plus réaliste (« qui est-ce que je connais à Algérie Télécom? »).

    Bref, dans ma naïveté de dernier arrivé, je décide de prendre le taureau par les cornes et de d’entreprendre la chose, seul.

    Jour 1: Bonjour, j’aimerais avoir le téléphone à la maison.

    « Win teskoun? » (« Où vis-tu? »). Je décris l’emplacement (l’adresse n’ayant ni nom de rue, ni numéro qui correspond à ce qui est écrit sur le mur). Quelques minutes après, la réponse: « ma3labalish louken kayen les lignes hnek. Lazem n’diroulek étude…Bon, dir eddossié, oumbe3d enchoufou » (« Je ne sais pas s’il y a des lignes là-bas, il va falloir te faire une étude. Bon, va remplir un dossier, on va voir »). Je passe chez un autre préposé: « Vous n’avez pas déjà une ligne? – Non, sinon je ne serai pas là. – Quel est le nom? – Ath Lounis ».

    Quelques touches de clavier plus tard (ouais, ils ont des ordis !). « Vous avez déjà une ligne: il y a un arriéré de paiement, elle est suspendue… Allez payer l’arriéré, ensuite on verra… – Mais, … – Allez payer, ensuite on voit ». Ok. Quelques centaines de dinars plus tard, « Alors, on va faire un transfert, c’est mieux qu’une nouvelle ligne. Il vous suffit juste de remplir le dossier ». Très bien: le dossier consiste en une simple demande écrite, une facture, puis le remplissage d’un formulaire, une fois sur place.

    Je fais la lettre, j’amène une facture, je fais légaliser le tout (le processus de légalisation fera probablement partie d’une autre histoire, un jour), et je repars à l’agence: « Lyès, c’est vous ça? – Oui – Aaaaaah noooon! il faut que ce soit le même nom que sur la facture: au nom de votre père… – Mon père n’est pas là – Eh ben quand il reviendra… – Non il revient pas… – Ok alors il doit vous faire une procuration disant qu’il vous délègue la responsabilité du tranfert le ligne… » Ok!

    Le soir, e-mail à papa: Peux-tu me faire une procuration pour X Y ?


    Source





    [épisode 2]

    Cliquer ici pour agrandir



    Jour 2: Appelez ce numéro (1/3)

    Je me réveille, je vais faire imprimer la procuration de mon père et arrive à la faire passer pour une originale au niveau de la légalisation. Mon « dossier » est prêt. Il a fallu ajouter une photocopie légalisée de sa carte d’identité, une photocopie légalisée de la mienne, et ajouter une lettre légalisée de ma part, puisqu’il me délègue les pouvoirs du transfert de ligne.

    J’arrive à l’agence commerciale et je passe devant un préposé. Fait étrange, il n’y a pas une seule tête que je reconnais de la veille. Je m’installe au premier bureau libre que je trouve, je donne mon dossier, tout est bon, alors il faut passer à un autre bureau. Mais il est 11:30, et la pause est à midi. On me demande de repasser vers 13h ou plutôt 13h30. Je demande à ce qu’on me donne le formulaire pour qu’il soit prêt quand je serai revenu: « Non, parce que le gars doit t’aider à remplir le formulaire et le faire valider avec toi » – OK.

    Un journal, un chawarma, et un café plus tard, je reviens. À l’autre bureau, on me demande de remplir le fameux formulaire: je commence et je demande si je dois mettre mon nom ou celui de mon père: « Mais non, mais non, toi t’es qui déjà??! C’est au nom de ton père, toi t’as rien à voir la dedans. »- Oui, mais j’ai une procuration. - »Normalement, je devrais refuser cette procuration, mais bon… »- Ah ok!- « Quelle adresse dois-je mettre ici? »- »On s’en fiche de l’adresse, juste signez le formulaire et c’est tout ». Je signe, je ferme ma gueule, je donne le formulaire. « Allez payer »…Ok.
    Ensuite, il coupe un petit bout de papier avec un numéro dessus: « appelez ce numéro dans 2 jours pour qu’on vienne faire une étude sur la faisabilité ». Heu…Pourquoi dans deux jours? « Pour qu’on ait le temps de s’organiser ».

    Jour 3: Appelez ce numéro (2/3)

    Je me réveille, prends mon petit déjeune, une douche, et me prépare un café. Je m’habille et me prépare à partir quand j’aperçois le bout de papier avec le numéro de téléphone du service technique dessus. Il est 9:30, j’appelle. Ça sonne. Ça répond pas.

    Je réessaie quelques minutes plus tard, en attendant que la voiture chauffe un peu: J’appelle. Ça sonne. Ça répond pas.
    Alors, je prends la route pour aller à mon rendez-vous. Quand j’arrive à destination, vers 10:30, j’appelle. Ça sonne. Ça répond pas.
    Je finis ma réunion, on décide d’aller déjeuner avec le groupe. Quand on finit, je regagne la voiture, alors, j »appelle. Ça sonne. Ça répond pas.
    Je démarre pour aller vers mon deuxième RDV: j’y arrive vers 14:30. J’appelle. Ça sonne. Ça répond pas.

    Après mon deuxième RDV, il est 16:30. Je sais que c’est poussé d’essayer de parler par téléphone à 16:30 à une administration qui ferme à 17h, mais je garde espoir: J’appelle. Ça sonne. Ça répond pas.

    Il est 17h, plus d’espoir pour aujourd’hui: je réessaierai demain!

    Source





    [épisode 3]

    « Le service technique ne répond pas »

    Cliquer ici pour agrandir

    Jour 4: Appelez ce numéro (3/3)

    Je me réveille, prends mon petit-déjeuner, prends une douche, et me prépare un café.

    Il est 8h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 8h20: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 8h40: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 9h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 9h20: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 9h40: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 10h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 10h20: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 10h40: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 11h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 11h20: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 11h40: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 12h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 13h30: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 13h45: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 14h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 14h20: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 14h40: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 15h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 15h20: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.


    Il est 15h40: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 16h00: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 16h20: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. Je mets un rappel sur mon téléphone.

    Il est 16h40: J’appelle. Ça sonne. Ça ne répond pas. J’arrête le rappel sur mon téléphone.

    On est Jeudi, je ne peux plus rien faire cette semaine…

    Vendredi. Samedi. Fin du weekend, début de la nouvelle semaine, toujours sans connexion internet.

    Jour 5: Allez voir le service technique (1/3)


    On est Dimanche : premier jour de la semaine en Algérie. J’arrive à l’agence commerciale d’Algérie Télécom. J’explique: « Bonjour, j’ai déposé une demande pour un transfert de ligne et on m’a donné ce numéro à appeler pour faire une étude ». La Dame me regarde et me dit: « Oui, ils ne répondent pas ». Je souris pour camoufler la vapeur qui sort de ma tête et finit par risquer: « Et s’ils ne répondent pas, pourquoi me donner ce numéro ? »- « C’est la procédure: maintenant qu’ils n’ont pas répondu, vous devez aller voir le service technique directement »- « Où se trouvent leurs bureaux? »- « La porte d’à côté ».

    Je resors, je cherche la porte à côté, tout est fermé. Je reviens à l’agence: « Excusez-moi, j’essaie de trouver le service technique, mais tout est fermé »- « Oui, ils ne reçoivent les clients que le lundi et le mercredi, de 9h à 11h. ». Ok…Et elle aurait pas pu me dire ça directement ? Je prends note: Lundi – Mercredi : 9h-11h. Je regagne espoir.

    À demain, 9h!

    Source





    [épisode 4]

    Avoir internet en Algérie, épisode 4 : « Revenez demain ! »

    Cliquer ici pour agrandir

    Jour 6: Allez voir le service technique (2/3)

    Lundi, 8h : Je me réveille et prends ma douche. Je lance le café et vais m’habiller. Je gobe le café et finis les préparatifs pour la journée.

    9h00: Je gare à quelques mètres de l’agence commerciale et du service technique.
    9h01: Je suis en face de la porte du service technique. Une feuille est collée à la porte:
    ——————–
    SERVICE TECHNIQUE
    HEURES DE RÉCEPTION
    MARDI 9h – 11h
    ——————–
    Ha, la bonne blague ! Mieux vaut en rire qu’en pleurer.
    Je décide quand même d’aller voir la courge qui m’a dit que les jours de réception étaient fixés à lundi et mercredi. Il faut juste espérer que les employés n’auront pas tous changé encore une fois.

    Miracle : elle est là ! Je vais la voir: « Mademoiselle, je suis venu hier et vous m’avez dit que le service technique me recevrait aujourd’hui: il n’ouvre que le mardi »- « Ah ben, ils ont du changer »- »Madame, ne travaillez-vous pas au même endroit? Comment pouvez-vous ne pas disposer de l’information adéquate pour les clients ? »- « Ah monsieur, si vous étiez dans ma position… »- « Je ne le suis pas, alors pourquoi est-ce que m’avez-vous donné une mauvaise information ? »- « Monsieur, le service technique et nous, ce n’est pas la même chose. Il y a même un mur qui nous sépare tellement… » « Tellement quoi? » « Tellement…c’est compliqué ! ».
    Finalement, RDV mardi, 9h !

    Jour 7: Allez voir le service technique (3/3)

    Le jour se lève, et moi aussi. On est mardi.
    Après café, douche, et habillage, je gare où j’ai l’habitude de garer. Je vais au service technique. C’est ouvert !
    Je monte: il y a un mec assis à un bureau. Je m’attends à ce qu’il me dise quelque chose pour m’orienter. Mauvais réflexe. Il me dévisage, prend une taffe de sa clope, une gorgée de son café goudron. Je dis: « Bonjour, je suis venu pour une étude ». « Oui ». « Qui dois-je voir ? » « Je ne sais pas moi… »- Ok. Je rentre dans le premier bureau où je vois quelqu’un. C’est une quelqu’une. « Bonjour, on m’a donné ce numéro à appeler, j’ai appelé, ça a sonné, ça a pas répondu. Pendant 2 jours ». « Oui, c’est normal »-Ok.
    « C’est pourquoi? » « J’ai demandé un transfert de ligne et vous devez faire une étude »- « Une étude, oui Ok. Mais vous êtes en retard ! » – En retard par rapport à quoi ? »- »Les techniciens sont déjà partis »- « Vous ne pouvez pas les appeler? »- »Non, vous devez venir quand ils sont là, pour l’étude »- Ok. Merde. « Et quand est-ce qu’ils seront là? »- »Ben, ils sont là tous les jours, de 7:30 à 8:30 pour prendre leur programme de la journée. Revenez demain à 7:30 pour qu’ils soient là. »

    Soupir. « Merci, à demain! »


    Source





    [épisode 5]


    Avoir internet en Algérie, épisode 5 : « L’étude »

    Cliquer ici pour agrandir

    Mercredi. Le soleil n’est pas encore levé, mais moi si. Douche, habillage. Trop tôt pour manger. Je chopperai un croissant sur le chemin.
    J’arrive à 7h. Je gare, je vais au service technique. C’est fermé. Je poirote.

    7:25, la porte s’ouvre. Un mec sort et va au café. Il laisse la porte ouverte. Je rentre, je monte: le mec au bureau n’est pas encore là, mais il y a un autre mec avec une moustache qui passe avec des papiers dans les mains. La quelqu’une de la veille n’est pas encore là.
    7:45, toujours rien. J’attends. Il y a plus de monde. Impossible de savoir qui travaille là, qui est là pour prendre un café, et qui est un simple client. Toujours pas de signe de la quelqu’une.

    8:00 : Je décide d’aller à l’agence commerciale pour demander à qui je dois m’adresser au service technique pour l’étude: « Trouvez quelqu’un là-bas et dites leur. Si j’étais vous, je resterai la-bas parce que s’ils ferment la porte, c’est fichu pour vous.« . Je repars en courant au service technique. Un mec me voit rentrer, me dévisage, et ferme la porte après moi. La ligne fixe appartient à ceux qui se lèvent tôt.

    8:20 : Toujours pas de signe de la demoiselle. Les techniciens quittent à 8:30 (ce qui me donne théoriquement une bonne vingtaine de minutes de plus, mais sait-on jamais). Je prends mon courage à deux mains et décide que le moustachu travaille ici. Je demande: « Excusez-moi, je suis venu hier pour une étude, on m’a dit de revenir aujourd’hui, tôt. »- « Qui vous a dit de venir aujourd’hui ? On n’est pas en jour de réception… revenez mardi ! »- »Non, non, je suis venu mardi, et la dame qui travaille à ce bureau-là m’a dit de revenir aujourd’hui, avant que les techniciens ne partent. » « Alors attendez-là.« . Il demande à l’autre client ce qu’il fait ici, puis le vire. Alors je décide de rentrer au bureau de la dame et de me cacher à l’intérieur.
    8:25, elle se pointe: « Bonjour, donnez-moi 5 minutes pour m’installer »- « Mais les techniciens, ils vont partir. »- »Non, non, ils sont là, ils partent vers 9h« - Ok mais hier elle a dit 8h30.

    8:30: « Alors, c’est pour quoi? »- »Une étude, j’ai fait une demande de transfert, il faut faire l’étude, vous m’avez dit de venir aujourd’hui » « Ah oui, l’étude… ». Et là, elle crie: « ZOHIIIIIIR? ZOHIIIIIIIIIIIIR? », j’entends la réponse: « AAAAH?« - « C’est pour où le transfert, monsieur? »- « Cite 300″ Elle s’y remet: » YA ZOHIIIIIR, CITE 300 KAYEN LES LIGNES? » (« Il y a des lignes dans la cité 300 ? »). Le Zohir en question débarque: « CITE 300? Où dans la cité ?- « À deux pas de la mosquée ». Zohir: « Je ne sais pas ». Et il y va lui aussi: « FARID, YA FARID ». Farid: « OUI ? »- Zohir: « CITE 300 BKAOU LES LIGNES? » (« Est-ce qu’il reste des lignes à la Cité 300 ? »)- Farid « IH NORMALEMENT KAYEN » (« Oui, normalement il y en a »)- Zohir: « Ih kayen » (« Oui, il y en a).

    La quelqu’une prend la parole à ce moment-là : « Donc, normalement, c’est bon monsieur ! ». Je la regarde: « C’est ça l’étude ? »- « Oui, c’est bon normalement il y a des lignes. Je vous met le OK sur le système » (elle pianote sur son ordi). « Revenez dans 3 heures à l’agence commerciale (de l’autre côté du mur) pour le dépôt final de la demande. »- « Pourquoi dans 3 heures ? »- « Parce que ça doit aller à Alger et revenir ».
    Je ne savais pas que le OK prenait le cheval pour aller et revenir sur Alger.

    Le dépôt (1/2)
    Je reviens à l’agence commerciale à 11:15.
    Je m’installe en face d’une représentante: « Bonjour, c’est pour faire transférer une ligne. J’ai fait l’étude. »- « Oui, monsieur désolé mais je dois finir avec un client avant vous. »- « Mais il n’y a personne ! »- « Oui, mais il est passé plus tôt ». Son téléphone sonne, elle se lève, elle va parler. Elle parle beaucoup. 11:20, elle parle, 11:25, elle parle. 11:30 : elle finit. 11:35., elle revient: je la regarde mal et elle le voit.

    « Passez SVP monsieur »- « Donc voilà, j’ai fait une demande de transfert de ligne. »- « Vous avez fait l’étude ? ». A ce moment, un mec sort de nulle part, par dessus mon épaule: « Je vous la fais moi l’étude. »- Elle lui dit: « Cité 300″. J’interviens : « ils ont déjà fait l’étude. »- »Vous êtes sûr? »- « Oui. » « SÛR ???? ». Il demande- « Oui, je l’ai faite ce matin, c’est normalement en OK ». Le mec se barre. Elle pianote sur son ordinateur, me demande le dossier.
    11:40 : elle me regarde et me dit: « Très bien, complétez le formulaire pour qu’on vienne vous faire l’installation et allez payer ». Et là, elle regarde l’heure, et me regarde ensuite : « En fait, revenez à 13h parce que c’est l’heure de la pause déjeuner »- « Mais il est 11:40 ! La pause est à 12h ! »« Oui, mais la caisse va fermer »- »Alors, on le fait vite »- Elle crie: « YA MOURAAAAD. MAZALEK HAL? » (« Mourad, es-tu toujours ouvert ? ») -Mourad: « LALA KHLASS » « C’est fermé monsieur. » – Ok. « Alors, donnez moi le formulaire que je le complète pour qu’il soit prêt quand je serai de retour. »- « Non, il doit être préparé avec un préposé »- Mince !

    Le dépôt (2/2)
    13h30. Je préfère prendre large. Si la pause commence à 11h40, pourquoi finirait-elle à 13h ?
    13h30. J’arrive. Les employés ont encore changé, je m’assois chez le premier préposé disponible. Je réexplique tout, depuis le début. Il prend mon dossier: « Pourquoi ce n’est pas votre père qui est là? »- »Parce qu’il n’est pas là, mais j’ai une procuration ». Il me regarde comme si je l’avais insulté- « Bon remplissez le formulaire, et signez ». Je remplis. Je signe. « Allez payer » Je paye. Je repars le voir. « C’est bon ? » « C’est bon, Qu’est-ce qui se passe maintenant? »- »Vous attendez qu’on vous appelle pour l’installation »- »Ça prend combien de temps ? »- »Une semaine à un mois ».

    « UNE SEMAINE À UN MOIS ?! » « Oui, et prévoyez que quelqu’un soit à la maison, sinon ça prend un autre mois si vous nous ratez »- »Mais vous appellerez avant, non ? »- « Normalement… ».

    Avec la normalité ici, je me méfie.


    Source





    [épisode 6]


    Cliquer ici pour agrandir

    Précédemment dans l’épisode 5 :

    « C’est bon ? » « C’est bon, Qu’est-ce qui se passe maintenant? »- »Vous attendez qu’on vous appelle pour l’installation »- »Ça prend combien de temps ? »- »Une semaine à un mois ».

    « UNE SEMAINE À UN MOIS ?! » « Oui, et prévoyez que quelqu’un soit à la maison, sinon ça prend un autre mois si vous nous ratez »- »Mais vous appellerez avant, non ? »- « Normalement… ».

    Jour 9: La proposition.

    Une semaine passe et toujours rien de la part de nos amis de la télécommunication.
    Comme chaque weekend, je vais souper chez mon oncle. Je raconte mes péripéties. Là, mon oncle et sa femme me disent qu’il faudrait aller « les rappeler », sinon mon dossier risque de sombrer dans l’oubli.

    Pour l’anecdote, j’ai un autre oncle qui a demandé le transfert de sa ligne en 1993. Il avait complètement perdu espoir, quand en 2008 il reçoit un avis par courrier lui disant qu’ils étaient maintenant prêts à lui transférer la ligne.

    Puisque que ça ne me dit pas trop d’attendre une quinzaine d’années pour ma ligne, je me dis que j’irai le lendemain pour « les rappeler » de venir m’installer ma ligne.
    Mais mon oncle et sa femme me disent aussi: « s’ils te font plus de problèmes, dis-le nous et on devrait pouvoir te régler l’affaire ».- « Ah bon ? Comment ? »- « Notre ancienne voisine a travaillé la-bas ».


    Source





    [épisode 7]

    Avoir internet en Algérie, épisode 7 : « Le rappel »

    Cliquer ici pour agrandir



    Jour 10: Le rappel

    Maintenant que je suis un pro, je sais que le service technique appartient à ceux qui se lèvent tôt. J’y pointe le nez à 7h30, comme à l’accoutumée. Je rentre, et m’installe dans « mon » bureau et j’attends que la commise qui a « géré » mon dossier arrive.

    Quand elle finit par arriver, vers 8h30, elle me regarde: « Alors, c’est bon votre ligne fonctionne bien ? »- « Non, en fait j’ai toujours rien. »- « Ah bon ? C’est bizarre. Attendez-moi un instant. ». Elle sort et va dans un autre bureau. Elle revient 10 minutes plus tard: « Votre nom, c’est quoi déjà ? ». Je le lui donne, et elle repart. Elle revient 10 minutes plus tard: « C’est pour un transfert, n’est-ce pas? »- « Oui », et elle repart. Elle revient et me demande de passer dans un autre bureau.

    J’arrive à l’autre bureau: « C’est vous qui voulez un transfert ? »- « Oui, j’ai déposé mon dossier et j’aimerais juste savoir quand est-ce que les techniciens viendront installer la nouvelle ligne. »- « Vous savez, notre agence dessert Staoueli, Bouchaoui, Club des Pins, Kolea, Mahelma, etc. » -…- « En ce moment, il y a énormément de travail à Club des Pins car ils refont les boîtes de télécommunications. Il faudra donc patienter un mois ou deux pour votre installation ».

    À partir de là, il continue à parler, mais je ne l’écoute plus. Je sais ce qu’il me reste à faire: je dois déclencher le plan « Ancienne Voisine à Tonton ».
    Je sors de l’agence, je prends mon téléphone: « Allô Tonton? Tu sais, ce que tu me proposais l’autre fois, je pense qu’il va falloir y avoir recours… »

    Source





    [épisode final]

    Avoir internet en Algérie, suite et fin

    Cliquer ici pour agrandir

    Jour 10 : L’installation
    Lendemain :
    BZZZZ… BZZZZ… BZZZZ…
    Mon portable sonne. Il est 8h. Je ne reconnais pas le numéro: « Allô? «
    « Allô, Ath Lounis ? »- « Oui, c’est moi. »- « On est en bas pour vous installer la ligne »- « Carrément ? ». On est passé de un ou deux mois au lendemain sans préavis.
    « Très bien, je descends ouvrir » – En 30 secondes : je me change, je lance le café, je me lave le visage, et 5 minutes et 6 serrures plus tard, je suis en bas. Je cherche la voiture de l’agence : rien. Je rappelle le numéro : « Allô? C’est Ath Lounis, où êtes-vous ? »- « J’ai du aller acheter une pince à la quincaillerie. J’arrive tout de suite ! ».

    Dix minutes plus tard, BZZZZ, BZZZZ, BZZZZ : « Oui ? »- « C’est vous là-bas ? « - »Heu, je ne sais pas, je ne vous vois pas ». J’ai beau chercher une voiture de l’agence, rien. « J’ai une R4 blanche, je suis au bout de la rue ». Et là, j’aperçois le véhicule: une R4 blanche de 1983, avec une petit échelle dessus. Je lui fais un signe et il me rejoint.

    Il descend, et après les salamalec, il regarde la maison et décrète: « On va faire passer le fil par cette fenêtre. »- « Mais cette fenêtre elle donne sur la chambre, je voyais plutôt le téléphone dans le salon, c’est le balcon à côté »- « On le fait passer par la fenêtre, et ensuite on verra ».
    Et on commence l’installation: il tire du cable enroulé de la voiture, tire son échelle, monte à la boîte de télécoms, branche le fil, va vers un autre poteau, l’attache façon noeud marin et me raconte en même temps que « les noeuds taw3i (mes noeuds), 3marhoum ma ytehou (ils ne se défont jamais)…ana normalement houwat (je suis un pêcheur de formation) ». Super: un pêcheur installe mon téléphone !

    Puis, je monte à la maison et il reste dehors pour m’envoyer le fil. On le fait, il me rejoint. On rentre dans la chambre, il prend sa pince, et il coupe le fil. Là, je risque: « Est-ce que l’on pourrait faire passer le fil par le balcon pour que ça aille directement au salon? »- « J’ai déjà coupé le fil, c’est trop tard. Il fallait me dire plus tôt que tu voulais faire passer le fil par le balcon. »- « Mais, je l’avais dit ! »- « Mais, j’avais pas compris ». Bon, ben dommage alors!
    Il finit l’installation, je sors le téléphone, il le branche: Walou! Rien! Niet! Nada!
    S’ensuit une heure pendant laquelle il fait des va-et-vient entre dehors, dedans, sa voiture, et en parlant sur son portable. Il me demande finalement de décrocher le combiné: touuuuuuuuuu!

    TONALITÉÉÉÉÉÉÉÉÉ!!!

    « Ça maaaaaarche! »- »Ok, très bien ». Il remonte, plie bagages en 2 temps, 3 mouvements, et détale sec car il doit faire d’autres installations.
    Je le remercie et alors qu’il démarre et s’en va, je remonte. Je décide de tester la ligne en l’appelant avec mon portable. Je compose notre numéro historique, ça sonne au bout du fil, mais le téléphone à la maison ne sonne pas. Bizarre. Je décide de faire l’inverse pour utiliser la fonction afficheur sur mon portable. J’appelle : un numéro inconnu apparaît à mon écran. Ce n’est pas la bonne ligne.

    Je rappelle le gars: « Allô ? Vous venez de m’installer le téléphone, mais ce n’est pas le bon numéro » -« Ah bon ? Très bien, je vais passer à l’agence plus tard pour qu’ils le corrigent. Ils vous appelleront demain sur le fixe pour confirmer »- « Ok. Soupir. Merci! »
    Quelques minutes passent et je capte enfin les mots de l’installateur… L’Agence ? Nonnnnnnnnnn, pas l’Agence !


    Source


    C'est ainsi que ce feuilleton touche à sa fin, merci à tous de l'avoir suivi.


    Cliquer ici pour agrandir






    Dernière modification par Hicham ; 24/08/2013 à 15h32.

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 842
    Remerciements
    346
    Remercié 908 fois dans 566 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Par défaut Re : [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"

    épisode 4 ajouté.

  3. #3
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 842
    Remerciements
    346
    Remercié 908 fois dans 566 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Par défaut Re : [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"

    épisode 5 ajouté, à ne surtout pas raté, vous allez pleurer de rire Cliquer ici pour agrandir

  4. #4
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    BLED MICKEY
    Messages
    2 793
    Remerciements
    106
    Remercié 54 fois dans 32 messages
    Pouvoir de réputation
    15

    Par défaut Re : [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"

    Salam,

    Je suis dégouté mais en même temps, cela ne m'étonne pas, dans mon quartier c'est pareil à la différence que Algérie Telecom nous a demandé de payer 2 millions de DA pour nous faire parvenir une ligne de fibre optique jusqu'à ma cité, comme c'est une coopérative fermée, que nous ayons tous acheté nos appartements par nos propres moyens et qu'on c'est pas immolé par le feu ou barré la route avec des pneus brulés pour demander des logements gratuits, donc on est automatiquement pas des Algériens et que nous avons aucun droit à la parole.

    @+

  5. #5
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 842
    Remerciements
    346
    Remercié 908 fois dans 566 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Par défaut Re : [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"

    épisode 6 ajouté.

  6. #6
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 842
    Remerciements
    346
    Remercié 908 fois dans 566 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Par défaut Re : [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"

    épisode 7 ajouté.

  7. #7
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 842
    Remerciements
    346
    Remercié 908 fois dans 566 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Par défaut Re : [Feuilleton] Avoir internet en Algérie by "Jam-Mag"


    épisode Final ajouté
    .

Discussions similaires

  1. Réponses: 49
    Dernier message: 03/01/2013, 16h27
  2. [Hors sujet] Avoir une connexion Internet "that just works".
    Par ychaouche dans le forum ADSL Algérie
    Réponses: 19
    Dernier message: 11/04/2012, 17h26
  3. Réponses: 19
    Dernier message: 31/10/2010, 00h42
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 17/11/2009, 16h18

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon