Les opérateurs ont commencé à retirer le document
Téléphonie mobile 3G : ce que prévoit le cahier des charges

Cliquer ici pour agrandir

L’opération de retrait du cahier des charges pour la vente de licences de téléphonie mobile de troisième génération (3G) a commencé ce jeudi 15 août auprès de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT). L’opérateur public Mobilis a été le premier à le retirer.

Selon une première consultation du cahier des charges, le coût de chaque licence est fixé à trois milliards de dinars (30 millions d’euros) au minimum et les opérateurs doivent couvrir, durant la première année, au moins quatre wilayas : Alger, Ouargla, Constantine et Oran.

Le déploiement de la 3G dans les autres wilayas se fera selon la demande, et après une première évaluation de l’exploitation du réseau dans les quatre wilayas couvertes.

Le dépôt des offres techniques et financières est fixé au 15 septembre prochain à midi, et l’ouverture des plis aura lieu le même jour à 13h au siège de l’ARPT. L’attribution provisoire des licences est fixée au 15 octobre et la commercialisation des services de la 3G commencera le 1er décembre prochain.

Le 1er août dernier, l’ARPT avait lancé un appel d’offres pour la vente de trois licences de téléphonie mobile 3G.


Source