Pétrole
Le baril dépasse le seuil des 147 dollars

Les cours du pétrole brut ont atteint de nouveaux records historiques vendredi, dépassant pour la première fois le seuil des 147 dollars à Londres comme à New York, sur fond de regain de tensions géopolitiques et d’un nouvel accès de faiblesse du dollar. Vers 13H30 GMT, le baril de Brent coté à Londres s’est propulsé jusqu’à 147,50 dollars, tandis qu’à New York, le baril de "light sweet crude" a atteint un plus haut absolu de 147,27 dollars. Ce double record éclipse les sommets précédents datant de jeudi dernier (3 juillet). Le bond de l’or noir a coïncidé avec un nouvel accès de faiblesse du billet vert, qui a plongé au même moment au delà d’1,59 dollar pour un euro, se rapprochant de ses plus bas historiques face à la monnaie européenne, après la publication simultanée de deux indicateurs aux Etats-Unis -- le déficit commercial et les prix à l’importation. Le prix du panier Opep, regroupant les 13 pétroles bruts de référence de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a légèrement augmenté jeudi par rapport à son prix de la veille, a indiqué hier l’organisation pétrolière sur son site officiel. Le panier Opep a gagné 53 cents jeudi pour s’établir à 133,68 dollars le baril contre 133,16 dollars mercredi, indique la même source. En dépit de cette légère progression, le panier Opep a perdu plus de six dollars par rapport à son prix du 4 juillet dernier où il avait franchit le record historique de 140 dollars le baril pour atteindre 140,13 dollars, rappelle-t-on

source : http://www.liberte-algerie.com/edit....0147%20dollars