La nouvelle grille des salaires rejetée


Cliquer ici pour agrandir

Malgré les assurances de la direction d’Algérie poste quant à l’application de la nouvelle grille des salaires, le syndicat national autonome des postiers (SNAP) vient de remettre en cause les décisions concernant le rappel de salaires prenant effet à partir de l’année 2008, et affiche son indignation à l’égard de l’administration.

En effet, selon le président du Snap, Mourad Nekache, joint par téléphone, « l’administration n’a pas pris en considération les dernières augmentations accordées lors de l’établissement des salaires de base».

Le SNAP dénonce, dans un communiqué diffusé aujourd’hui, «le rapt de la volonté des postiers par la direction et son acolyte le pseudo syndicat, qui a été encore une fois imposé aux postiers au détriment du bon sens et malgré la flagrance de sa déliquescence et sa perte totale de légitimité ».

Par ailleurs, le SNAP, réitère son appel à un « dialogue serein et sincère pour entamer une ère qui aura pour leitmotiv : le bien-être des postiers et la pérennité d’Algérie Poste comme entreprise citoyenne rendant un service de qualité pour des usagés pleinement satisfait. Cependant, il met en garde quant à la poursuite des dérives qui risquent de venir à bout de l’entreprise et de ses employés ».

De ce fait, le SNAP appelle les postiers à tirer les enseignements des expériences passées. Pour le président du SNAP, « seul un syndicat réellement autonome, démocratique et crédible et à même de les mettre à l’abri des attaques incessantes de la direction et de celles de ses acolytes». To^^^^ois, il invite les travailleurs à s’exprimer à travers les assemblées générales des travailleurs pour réaffirmer encore une fois leur attachement « à tous les acquis arrachés notamment l’enquête sur la gestion des ressources humaines afin de les assainir et les rationaliser».


Source