IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM


Affichage des résultats 1 à 1 sur 1
Share |

Discussion: Algérie Télécom | Spécialité : le bas débit

  1. #1
    Date d'inscription
    février 2011
    Localisation
    Tizi - Ouzou
    Messages
    7 800
    Remerciements
    341
    Remercié 891 fois dans 555 messages
    Pouvoir de réputation
    21

    Erreur Algérie Télécom | Spécialité : le bas débit


    Algérie Télécom. Spécialité : le bas débit


    Cliquer ici pour agrandir


    Confronté à des coupures fréquentes et à un faible débit, l’internaute algérien est la victime collatérale de l’absence de stratégie et de savoir-faire de l’opérateur historique, Algérie Télécom.

    «Je ne prends même plus la peine d’aller voir Algérie Télécom dans mon quartier, se plaint Manel. Car la raison avancée est toujours la même : le mauvais temps. A chaque fois, on m’explique que quand il pleut, l’eau s’infiltre dans les câbles. Ma connexion internet est mauvaise, avec des coupures fréquentes, surtout vers 21h. Mais pourquoi dans les pays où il pleut dix mois dans l’année, ils n’ont pas le même problème ?» Chez les consommateurs, les témoignages se ressemblent : «Impossible de regarder des vidéos», «des coupures qui durent des dizaines de minutes», «des téléchargements de musique qui prennent une journée»…

    Alors que l’Algérie s’apprêt à lancer la 3G sur les téléphones portables, Algérie Télécom est à la traîne avec le haut débit. «Le gros problème auquel est confronté Algérie Télécom, c’est sa bande passante. A l’époque, les gestionnaires de l’entreprise ont choisi une bande passante en deçà du mégabit par seconde, explique Younès Grar, expert en TIC. L’entreprise s’est condamnée par avance à des goulots d’étranglement qui paralysent le système, car elle n’a pas su anticiper le succès et l’engouement des Algériens pour internet.» Conséquence : Algérie Télécom est obligée de compenser l’insuffisance de sa bande passante en augmentant son taux de partage.

    En clair, pour une connexion à un méga vendue à au moins une cinquantaine de clients, le débit réel dépendra du nombre d’usagers connectés au même moment. Plus le nombre d’abonnés est élevé, moins la connexion est bonne. Et si cela ne suffisait pas au malheur de l’abonné, l’opérateur historique est soupçonné par certains experts de restreindre «volontairement le débit de connexion». Pourtant des solutions existent. Il suffirait que l’opérateur décide de l’installation d’équipements sur le réseau déjà existant pour augmenter son débit à 320 gigabytes.

    Monopole
    «Mais Algérie Télécom est tributaire de l’Etat pour financer ses équipements, fait remarquer un ancien cadre de l’entreprise, parti exercer dans le secteur privé. Elle est coincée entre ses difficultés à trouver rapidement de l’argent pour acheter du matériel et la mauvaise volonté de ses responsables pour faire bouger les choses.» Chez Algérie Télécom, le coupable est tout désigné : la vétusté du réseau de câbles, cause des désagréments que vivent les internautes. «Les câbles sont constitués de cuivre qui, lorsqu’ils sont dénudés et au contact de l’eau, vont voir se former du vert-de-gris qui bloque la connexion. Tout sera réglé quand le réseau en fibre optique pourra relier directement les centraux téléphoniques aux chambres qui desservent les quartiers», explique sous le couvert de l’anonymat un ingénieur d’Algérie Télécom.

    Un discours que les abonnés connaissent par cœur. Pour cet expert en technologies de l’information, l’explication ne tient pas la route car Algérie Télécom a les moyens de compenser la vétusté de son réseau en ayant recours à ceux de Sonatrach ou de Sonelgaz avec lesquels l’entreprise a signé des conventions. En réalité, l’opérateur historique, qui détient un quasi-monopole sur le réseau d’approvisionnement en bande passante internationale via son système de câblage sous-marin, mais également sur le réseau de distribution en fibre optique et sur le réseau d’accès, est dépassé par les nombreuses contraintes auxquels il doit faire face.

    De plus, il continue d’appliquer des recettes archaïques. «Dans n’importe quel pays au monde, on a soit un modèle d’affaires basé sur la compétition, soit un modèle d’affaires qui repose sur le monopole. Mais dans ce cas, l’entreprise qui détient le monopole a une grande capacité à desservir son marché et donc à répondre à la demande», analyse un expert sous le couvert de l’anonymat. Résultat : Algérie Télécom ne peut ni répondre seule à cette forte demande ni faire appel à un partenaire pour l’aider à le faire. «Il est indispensable qu’Algérie Télécom se fasse aider par un partenaire qui puisse lui apporter son savoir-faire dans le management, conseille Younès Grar. Comme on l’a fait avec la Seaal qu’on a associée à l’entreprise française Suez, il faut faire la même chose avec Algérie Télécom.»


    A Constantine, Actel accuse les travaux du tramway

    A Constantine, les internautes se plaignent toujours de la qualité du réseau, en dépit des déclarations des responsables d’Actel quant aux investissements réalisés pour combler les carences. Selon un responsable de la direction commerciale d’Actel, «l’entreprise a déployé tous les moyens pour couvrir les zones situées en dehors de Constantine et des grandes communes de la wilaya, à l’instar de Didouche Mourad, Hamma Bouziane, El Khroub et Zighoud Youcef, malgré les pertes occasionnées par les travaux du tramway et de la trémie de la cité Daksi, des dégâts qui ont eu des répercussions sur la qualité des prestations dans plusieurs secteurs».

    To^^^^ois, les abonnés à internet continuent de déplorer des coupures qui surviennent le jour et en plein centre-ville de Constantine. Des coupures qui pénalisent surtout les entreprises dont l’activité dépend en grande partie de la connexion. De leur côté, de nombreux clients habitant dans la banlieue nord de Constantine, mais aussi des localités éloignées (Ben Badis, Aïn Abid, Ouled Rahmoun et la nouvelle ville Ali Mendjeli) sont encore insatisfaits, notamment en raison de la qualité du débit qui est souvent très faible et parfois même inexistant.
    (S. Arslan)


    A Oran, les internautes victimes de vol de câbles

    Plusieurs quartiers de la ville d’Oran sont, depuis plusieurs jours, touchés par des perturbations du réseau internet. Malgré leurs multiples réclamations, les usagers se plaignent des fréquentes coupures et du très faible débit de la connexion. Une situation dénoncée par les gérants de cybercafés qui ont, à maintes reprises, interpellé les services d’Algérie Télécom pour une éventuelle amélioration des prestations de service. «Ces coupures, qui sont de plus en plus fréquentes, causent de sérieux préjudices à notre commerce. Parfois nous sommes contraints d’éteindre les micros pendant des jours faute de connexion. Même les clients sont agacés par les conditions précaires dans lesquelles fonctionne le réseau internet», signale le propriétaire d’un cybercafé.

    Ces pannes sont causées par les vols de câbles. Ce phénomène a pris de l’ampleur ces derniers temps, dans toute la wilaya, en dépit des efforts des services de sécurité qui ont démantelé plusieurs réseaux spécialisés dans le trafic de câbles. Car le cuivre est revendu aux ferrailleurs. «Cette ferraille est souvent acheminée vers le port d’Oran pour être exportée. Donc c’est aux services portuaires d’inspecter la marchandise et de sommer l’exportateur de mentionner l’origine de ce matériau», a indiqué un groupe d’abonnés. Même le secteur de la santé est touché : à l’hôpital d’El Mohgoun, à 4 km de la daïra d’Arzew, M. Bouzana, le directeur, évoque un vol de câble survenu depuis plus d’un an, mais qui n’a jamais été remplacé.
    (M. Linda)

    Mustapha Zebdi. Président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur : les lacunes dépassent leurs moyens

    -En tant qu’association de défense des consommateurs, que pouvez-vous faire lorsqu’un client vient se plaindre chez vous ?
    Nous avons transmis à Algérie Télécom toutes les contraintes et infractions commises que nous ont dénoncées les consommateurs. D’ailleurs, nous sommes en contact permanent avec le responsable de communication. Mais à Algérie Télécom, les lacunes dépassent leurs moyens. Par exemple : rétablir une ligne téléphonique peut prendre un mois à cause de leur réseau vieillissant. Autre exemple : le consommateur algérien est en train de payer un supplément d’argent pour la wifi alors qu’il n’y a pas de changement de débit. Par conséquent, il paye pour un modem supposé gratuit.

    -Les clients peuvent-ils être dédommagés ?
    Un des droits élémentaires du consommateur, dans n’importe quel secteur d’activité, de vente de produit ou de prestation de service, est le droit à la réparation. Dans le cas exposé aujourd’hui, l’opérateur ne peut ignorer ce droit. Selon Algérie Télécom, le consommateur doit signaler son problème et arrêter la consommation (l’abonnement) jusqu’à réparation, mais Algérie Télécom n’informe pas ses clients de leurs droits. L’entreprise possède certaines procédures pour éviter l’infraction, mais ces procédures sont mal transmises au consommateur ou pas transmises du tout.

    -Si je paye pour un méga mais que je ne reçois que 512, que faire ?
    Après vérification, le client peut être remboursé. Si on refuse sa requête alors qu’il est dans son droit, qu’il nous contacte sur www.facebook.com/apoce.algerie.
    (Sofia Ouahib)

    Source

  2. Les membres suivants ont remercié Hicham pour ce message :

    the departed (02/05/2014)

Discussions similaires

  1. Test de débit de l'offre FTTH d'Algerie Telecom
    Par meslouve dans le forum Liaisons Spécialisées : LS, FTTX
    Réponses: 69
    Dernier message: 04/10/2017, 05h36
  2. Algérie Télécom. Spécialité : le bas débit
    Par ange007 dans le forum Algérie Télécom
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/12/2013, 10h15
  3. Algérie Télécom : Amélioration du débit internet en 2014
    Par Hicham dans le forum ADSL Algérie
    Réponses: 18
    Dernier message: 22/06/2013, 21h02
  4. Algerie Telecom + Haut debit !!
    Par fianeso dans le forum Humour
    Réponses: 14
    Dernier message: 09/01/2010, 21h56
  5. ADSL, le débit et le tarif : Irritation aux guichets d'Algérie Télécom
    Par NewsBot dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/06/2009, 17h58

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon