(Agence Ecofin) - Actuellement, la 5G est le sujet sur lequel les acteurs du mobile ne cessent d’échanger lorsqu’ils en ont l’occasion. Cela a encore été le cas lors du Digiworld Summit 2014 de Montpellier, qui s’est tenu en France du 18 au 20 novembre dernier. Il faut reconnaître qu’avec l’accroissement exponentiel du trafic de données, porté par la vidéo sur mobile et l’apparition des objets connectés, élaborer un réseau qui répondra à tous ces besoins devient urgent.

Cliquer ici pour agrandir

BIP BIP !!!



Actuellement, l’Union européenne (UE) et le Japon se démènent pour trouver un protocole qui déterminera le futur réseau hyper débit. Le Japon espère parvenir à développer la 5G d’ici les Jeux Olympiques de 2020. La Commission Européenne quant à elle multiplie les investissements dans l’innovation des télécoms. Elle s’est même associé à la Corée du Sud, très pointue dans le développement technologique, pour améliorer ses recherches. Les partenariats se multiplient également des deux côtés avec les entreprises de télécommunication pour accélérer le processus.

La 5G pourrait même être réclamée d’ici 2018 au regard de la connectivité Internet qui explose à travers le monde, notamment dans les zones qui étaient longtemps peu développées technologiquement comme l’Afrique ou le Moyen-Orient. La 4G qui était il y a peu considérée comme la technologie de télécommunications la plus rapide n’est plus aussi impressionnante.


src : http://www.agenceecofin.com/technolo...eurs-du-mobile