Résultats du commerce extérieur
Excédent de plus de 22,6 milliards de dollars au 1er semestre 2008

L'Algérie a réalisé, durant le 1er semestre 2008, un excédent commercial de 22,62 milliards de dollars, en hausse de 51,07%, par rapport à la même période 2007 (14,98 milliards), selon des données fournies à l’APS par le Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis) relevant des Douanes nationales.

Les exportations ont atteint 40,54 milliards de dollars, en augmentation de 44,86% par rapport aux six premiers mois de 2007, et les importations 17,91 milliards de dollars (+37,7%), précise cette source. Les exportations d’hydrocarbures ont continué à représenter l’essentiel des ventes de l’Algérie vers l’étranger avec 97,80% de la valeur globale, soit 39,65 milliards de dollars, en hausse de 44,85% par rapport à la même période 2007. Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles demeurent marginales avec seulement 2,20% du volume global des exportations et une valeur de 890 millions de dollars. Elles ont augmenté de plus de 45% par rapport aux premiers six mois de l’année dernière.

Les principaux produits hors hydrocarbures exportés relèvent du groupe “demi-produits” avec une part de 1,41% du total des exportations, soit l’équivalent de 571 millions de dollars, suivis des groupe “produits bruts” (0,48%, 195 millions usd), “biens alimentaires” (0,16%, 66 millions usd), et “biens d’équipements industriels” (0,10%, 42 millions usd).

Le groupe “biens de consommation non alimentaires” vient en dernière position avec une part de 0,04 %.

Pour les importations, leur répartition par groupes de produits fait ressortir une hausse pour l’ensemble des groupes de produits.

Les biens d’équipements ont ainsi représenté 39% du total des importations avec 6,97 milliards usd, tandis que les produits destinés à l’outil de production représentaient 20,07% du total importé, soit 5,18 milliards usd, et les biens alimentaires 3,79 milliards usd (21,17%) et les biens de consommation 1,97 milliard usd (6,99%).

La répartition des importations par mode de financement montre une nette prédominance du cash, qui reste le mode le plus utilisé avec 82,04% du total des importations du 1er semestre 2008, soit 14,7 milliards usd, en hausse de 38% par rapport à la même période 2007, précise le Cnis.

Ainsi, l’excédent est en hausse très significative. Par extrapolation avec les chiffres de la Banque d’Algérie, on peut supposer que les réserves en devises ont atteint au moins 130 milliards de dollars à fin juin. Ce qui semble préoccupant, c’est la montée des importations. À ce rythme, les achats alimentaires pourraient dépasser les 7 milliards de dollars de l’année en cours, dénotant une forte dépendance à l’égard de l’étranger pour les produits de base.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit....emestre%202008