Des hackers ont déclaré avoir verrouillé la base de données du ministère américain de la Justice et envisagent de rendre publiques les données personnelles de 20.000 agents du FBI.

Des hackers ont posté sur Twitter un message où ils promettent de dévoiler les noms, postes, numéros de téléphone ainsi que les adresses-email de 20.000 agents du FBI (Bureau fédéral d'enquête).

L'annonce était également accompagnée du hashtag #FreePalestine; les hackers menacent de poursuivre de dévoiler des informations secrètes jusqu'à ce que les Etats-Unis ne cessent de collaborer avec l'Israël.

Auparavant, des pirates informatiques avaient publié les données personnelles de 10.000 employés du département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis.

Les spécialistes du département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis sont actuellement en train d'élucider cette fuite d'information, précise la chaîne CNN.


source