Des archéologues allemands à Cherchell

“Impressionnés par la beauté” des pièces en exposition

Des mains fortes soulèvent prudemment sur un nouveau socle, le corps en marbre de la déesse romaine Artemis.

Allant comme un gant, le corps lourd en marbre s’assoie sur sa nouvelle posture, deux étudiants allemands et algériens d’archéologie se secouent les mains. “C’est fait ! La première statue retrouve sa nouvelle place”. “Nous avons fait venir exprès d’Oran et de Blida des blocs de marbre pour placer à l’abri des tremblements de terre, les sculptures de Cherchell”, explique Paul Hofman, le restaurateur-chef des archéologues allemands. Depuis presque trois semaines, il travaille chaque jour au musée de Cherchell, en collaboration avec des restaurateurs et étudiants algériens. “La richesse historique est impressionnante”, ajoute le Dr Christa Landwehr, chef du projet. “Tous les archéologues et restaurateurs sont très Impressionnés par la diversité et la beauté des pièces en exposition”. “Nous voulons placer les statues dans une position de telle manière qu’elles raconteront une histoire et rendront le musée plus animé et vivant”.

“Cherchell est une ville d’une histoire incroyable”, ajoute Mme Benaklouche, chef du projet du côté algérien. “Depuis que nous avons nos partenaires allemands sur place, les Cherchellois témoignent un plus grand intérêt à leur musée”. Jusqu’à la fin d’août, les archéologues allemands et leurs partenaires algériens se mettent quotidiennement au travail au musée de Cherchell. Étant donné que le musée n’est pas fermé, presque toute la ville s’est assurée déjà de l’avancement du travail. Il se peut qu’il y ait en 2009 une suite du projet…


source : http://www.liberte-algerie.com/edit....n%20exposition