Le chipset AMD 790GX débarque

Mercredi 6 août 2008 à 00:00

Cliquer ici pour agrandir
AMD 790GX

C’est aujourd’hui qu’AMD présente officiellement son nouveau chipset 790GX. Présentation de ses points forts.

IGP pour joueurs du dimanche
AMD n’a pas dévoilé de grandes nouvelles par rapport à ce que nous savions déjà. Si l’on commence par l’IGP, nous savons depuis le 11 juillet (cf. « AMD 790GX : 33% plus rapide que le 780G ») qu’il est constitué d’un circuit qu’AMD à nommé Radeon HD 3300. Dérivant du coeur RV610 des Radeon HD 2400, il dispose de 40 Shaders unifiés, est cadencé à 700 MHz et peut gérer une interface mémoire 64 ou 128 bits. Compatible DirectX 10, il serait 33 % plus rapide qu’un 780G.

Clairement, AMD n’a pas inventé la roue et si ce chipset peut faire tourner certains jeux anciens et peu gourmands, les personnes désirant vraiment jouer devront investir dans une carte graphique dédiée. AMD considère d’ailleurs que l’IGP représente une solution « out-of-the-box » pour les joueurs du dimanche. Cela se reflète d’ailleurs dans les benchmarks avancés par la firme : sous World of Warcraft, en 1280 x 1024, avec un Phenom 9850, 2 Go de DDR2-800 et 64 Mo de DDR2-667 en SidePort, la Radeon 3300 tourne à 60 images par seconde.

Mais chipset haut de gamme néanmoins

Cliquer ici pour agrandir
AMD 790GX

Mais AMD a tenu à préciser que cette carte s’adresse aussi aux gamers. Le 790GX gère en effet le mode CrossFire X. Ces configurations profiteront de l’arrivée du PCI-Express 2.0 : le 790GX gère deux slots 16x se partageant 16 lignes, donc offrant une bande passante équivalente à deux ports PCI-E 1.0 16x.

Par ailleurs, il inaugure une nouvelle technologie, l’Advanced Clock Calibration. Elle vise à faciliter l’overclocking, et présente une efficacité... limitée (lire Le SB750 améliore l’overclocking des Phenom). Il est également possible d’overclocker l’IGP et sa mémoire dédiée Sideport.

Cliquer ici pour agrandir
Vers 3,2 GHz et au-delà..........

Nous avons demandé à AMD ce qu’il comptait faire au niveau de la garantie si un utilisateur endommageait son processeur ou sa carte mère suite à un overclocking effectué avec l’utilitaire d’AMD. Le fondeur nous a expliqué qu’il avait rédigé un document de six pages détaillant les usages dangereux et qui ne seraient pas couvert pas la garanti. Bref, à moins d’appuyer sur le bouton automatique et laisser le système s’overclocker tout seul, c’est à vos risques et périls. Le géant vert nous a néanmoins affirmé qu’il estime que les paramètres avancés qui pourraient endommager le système ne devraient être touchés que par des personnes qui savent ce qu’elles font, mais dans l’absolu, n’a pas donné l’exemple de garde-fou protégeant l’utilisateur contre lui même.

IGP pour PCHC
Enfin, le chipset 790GX intègre les technologies AVIVO HD et UVD du constructeur. Rappelons qu’elles permettent, entre autres, de décoder matériellement des flux HD. Si l’on ajoute à cela la gestion du DVI Dual Link (2560 x 1600), de l’HDMI et du DisplayPort on s’attend à ce que ce chipset carte trouve sa place aussi dans des PCHC. Ainsi, Jetway et DFI, ainsi que Biostar (TAC53-GF, LP JR790GX-M2RS et TA7900GXM2+SE) ont annoncé la commercialisation de cartes micro-ATX embarquant un 790GX.

Encore moins de Watt

Cliquer ici pour agrandir
Des économies de milliwatts

AMD a aussi parlé des ajustements portant sur la consommation de son chipset qui demanderait 12 W de moins que le 780G au repos. Gravé en 55 nm, le 790GX peut par exemple faire rentrer son tampon mémoire graphique Sideport dans un état de sommeil plus profond. AMD a annoncé travailler avec ses partenaires pour qu’ils installent les mesures d’optimisation de la tension qui se trouvent sur la carte de référence.

Au final, le 790GX semble une solide puce. Qui plus est, elle reste moins chère qu’un P45 d’Intel, puisqu’une carte mère devrait coûter dans les 150 $. Dommage que les Phenom ne suivent pas !

source : http://www.presence-pc.com/actualite/AMD-790GX-30554/