L’Etat Algérien s’octroie la majorité dans le capital des futurs projets d’investissement nationaux et étrangers

11.08.2008

Cliquer ici pour agrandir
Abdelhamid Temmar, le ministre algérien de l’industrie et de la promotion des investissements

Sur instruction du Président de la République Abdellaziz Bo^^^^^ika, le gouvernement Algérien a décidé de revoir à la hausse la part qui devra échoir à l’Etat dans le capital des futurs projets d’investissement nationaux ou étrangers.

Dorénavant, l’Etat s’accorde 51 % du capital de tous les investissements directs en Algérie afin de préserver les intérêts du pays, à l’instar des autres nations du monde où l’intérêt national reste primordial.

A cet égard, la compagnie d’hydrocarbures Sonatrach a déjà pris des dispositions pour augmenter sa part dans le capital de plusieurs projets en cours lancé en collaboration avec des firmes étrangères.

Par conséquent, la Sonatrach s’est adjugée 51% du capital du projet de construction d’un complexe de production d’aluminium en partenariat avec des groupes Emiratis à la lumière des dernières dispositions décidées par l’exécutif.

Avant l’application de ces mesures, la part de Sonatrach dans ce projet structurant était juste de 30%.

source : http://www.echoroukonline.com/fra/economie/1742.html