Dans un communiqué rendu public hier
Le gouvernement fait le point sur l’investissement

Le gouvernement a affirmé, hier, n'avoir pris aucune décision de gel des projets ou de négociations d'investissement, a précisé, hier, un communiqué des services du Chef du gouvernement.

“Le gouvernement n'a décidé aucun gel des projets ou des négociations en cours et aucune instruction, en ce sens, n'a été adressée à un quelconque service de l'etat”, a indiqué le communiqué.

Les services du chef du gouvernement ont souligné, par ailleurs, qu'au sujet des projets d'investissement impliquant des capitaux étrangers, le gouvernement a bien notifié aux différentes administrations concernées qu’à l'avenir, l'Algérie entend y détenir la majorité du capital, et ce, en concordance avec ses moyens et ses intérêts nationaux, et en conformité avec les usages internationaux qui ne prohibent pas un tel choix. En matière du foncier destiné aux investissements, la même source a précisé avoir “bien notifié aux administrations centrales et déconcentrées concernées, une instruction pour le gel momentané de l'octroi de terrain sous régime actuel de la concession transformable en cession au bout de deux années”. “Cette mesure, instaurée au début de ce mois, verra son effet cesser dans quelques semaines, avec la promulgation d'une nouvelle législation, déjà endossée au Conseil du gouvernement au cours du premier semestre et en voie d'examen en Conseil des ministres”, a expliqué le communiqué.

Cette nouvelle législation, ajoute la même source, “instaurera le mode de la concession permanente pour le foncier industriel et son but est de mettre un terme au détournement du foncier acquis pour l'investissement et qui se retrouve détourné vers d'autres fins purement spéculatives”.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit....investissement