Algérie: près de 100 harraga arrêtés au large des côtes-est en deux semaines.

Douze harraga, candidats à l'émigration clandestine en Europe, ont été arrêtés samedi par les gardes cotes au large d'El-Tarf, dans l’est du pays. Ces harraga étaient à bord d'une embarcation artisanale et se dirigeaient vers les côtes italiennes, selon le commandement territorial des gardes-côtes d'Annaba. Ils ont été arrêtés à la suite d'informations fournies aux garde-côtes par leurs proches, faisant état d'une panne de leur embarcation.

Ces nouvelles arrestations portent à près de 100 le nombre de harraga arrêtés en deux semaines au large des côtes-est du pays, d'Annaba et d'El Tarf. Le 6 août, 19 candidats à l'émigration clandestine avaient été arrêtés par les garde-côtes au large d'Annaba, alors qu'ils essayaient de rejoindre l'Europe à bord d'une embarcation artisanale, selon les garde-côtes. Le 30 juillet, 66 candidats à l'émigration clandestine avaient été appréhendés au large d'Annaba, selon la même source. Les candidats à l'émigration clandestine arrêtés ces derniers dans cette région par les gardes cotes étaient tous originaires des villes de l'est du pays.

Durant le premier semestre 2008, 718 Algériens tentant d'émigrer clandestinement en Europe ont été arrêtés et 38 embarcations saisies, d'après les forces navales algériennes.
Plus de 1.500 candidats à l'émigration clandestine avaient été arrêtés en 2007 en Algérie, contre 1.016 en 2006, selon la même source.